Bééé @15

Durant mon périple marcheur, j’ai par deux fois envoyé à Cécyle des objets qui ne me servaient plus pour les récupérer à Paris. Le mur d’un bureau de poste arborait cette affichette avec un copaiiiiin.
C’était donc un envoi sous les meilleurs auspices.

Charité @21

La responsable du service adoption du département de Seine-Maritime a déclaré à France Bleue Normandie « Les couples homosexuels ne sont pas exclus mais ils ne sont pas prioritaires ». Ces couples sont « eux-mêmes un peu atypiques par rapport à la norme sociale mais aussi la norme biologique [donc il faut que] leur projet supporte des profils d’enfants atypiques, un enfant dont personne ne veut. » (ici).  L’information a largement été diffusée, commentée, et des actions administratives et judiciaires pour discriminations envers les couples homosexuels sont en cours.
Très bien.
Mais, au fait, qui sont ces « enfants atypiques » ? Il faut chercher un peu pour trouver des articles les définissant clairement ; et encore, la vérité sort de la bouche des parents : « On nous a dit que, pour avoir une chance, nous devions nous préparer à accueillir un enfant à besoins spécifiques, c’est-à-dire grand ou avec un problème de santé, un handicap. » ().
Et qui s’en est indigné ? Mais s’indigner de quoi, voyons ? S’indigner du fait qu’il apparaît normal à tous qu’un enfant handicapé ou malade soit défini par son handicap et sa maladie en ce qu’ils génèrent des « besoins spécifiques » et non par ce qu’ils sont avant tout, i.e. des enfants, vous savez, des êtres humains à peu près comme les autres ? Quels enfants n’ont pas de « besoins spécifiques » ? Tous les enfants sont-ils définitivement les parents pauvres de l’adoption, considérés comme des marchandises déjà en circulation que l’on se refile avec l’espoir que l’on n’a pas hérité du mauvais numéro ?
Eh bien, je m’indigne, en tant qu’enfant « atypique à besoins spécifiques » car il me semble que, dans l’affaire, ces enfants sont autant victimes de discrimination et de stigmatisation que les homos parents. J’aurais aimé que les associations homoparentales et tous les acteurs de la lutte contre les discriminations s’indignent de la manière dont ces enfants sont déconsidérés. Et les associations de personnes handicapées également. Je n’ai rien entendu de tel.
Ce silence collectif est coupable. Il m’indigne et me blesse. Quelqu’un va-t-il le rompre ?

Ailleurs @30

Youp*iiiiiiiii* !
– Ouiiiiiii !
– Ah ! Ça, vous pouvez être contents d’vous les Mouton, c’était super bien préparé c’t’rando et on a bien gardé la maison.
– Et on a pleiiiiiiiiin de phooooootos des copaiiiiiiiiiins et des copaiiiiiiiiiineeeeeeees.
– C’est beau comme not’pays de quand on était tout petit…
– Dommage j*uuuuuuuu*ste le problème de tra*iiiiiii*n pour le reto*uuuuuuuu*r.
Yep ! C’était dur comme fin abrupte d’vacances. Caddie en est encore tout r’tourné donc on attend un peu avant d’en parler.
– Ben, Isabelle est revenuuuuuuuue plus tôôôôôôôôôt nous voir, c’est au moins ça.
– Oui, ç*aaaaaaaaaaa* c’était cho*uuuuuuuu*ette.
– Bon, c’pas l’tout, mais faut préparer la prochaine rando. Hop ! On se remet l’museau dans les cartes.

Cuisine @30

Alors, les Mouton, vous n’auriez pas quelque chose à nous dire ? — Chuuuuut ! Vraiment rien ? — Ch*uuuuuu*t ! Eh bien ! Ça bosse dur chez les Mouton. Il faut dire que . . .

Continuer la lecture. . .

Hétéromie @23

J’ai découvert la revue Quel sport ? à l’occasion de la publication de mon communiqué d’appel au boycott de la Coupe du monde de football, communiqué que vous trouverez Continuer la lecture. . .

Lu @18

Courant juin, je me suis retrouvée avec quelqu’un venant de récupérer un téléphone portable, prêt à le rendre à sa propriétaire. Le téléphone vibre et des notifications s’affichent. Je . . .

Continuer la lecture. . .

Biodiversité @12

À l’occasion, de la Journée internationale de visibilité de l’albinisme, Genespoir, association française des albinismes, a lancé une action sur les réseaux sociaux : les personnes nous soutenant . . .

Continuer la lecture. . .

Grand homme @24

Cécyle m’envoie un article intitulé « Joan Baez refusée à l’entrée d’une boîte parisienne : « On ne pratique aucune discrimination », assure le directeur adjoint ». Le texte indique que l’artiste a été refusée à l’entrée d’une boîte . . .

Continuer la lecture. . .

Réclamation @75

Mon médecin étant en vacances, sa remplaçante m’a prescrit un antihistaminique différent de celui que je prends d’ordinaire. Le conditionnement de ce médicament m’a choquée. J’ai pensé écrire au fabricant ainsi . . .

Continuer la lecture. . .

Soldes @13

Je me rends à une « Fête de la récup’ » dans le centre de Paris. Très vite, je me rends compte qu’il s’agit de différents étals d’objets d’occasion avec une poignée de . . .

Continuer la lecture. . .