Paris @47

Près de chez moi, il y a une crèche. Cécyle passe devant avec moi et tique. J’avais vu le nom plusieurs fois, mais c’est à sa remarque que je note la contradiction qu’elle pointe. « Crèche laïque de Saint-Fargeau ».
Effectivement, y a comme un couac.

Dixit @11

Lors du Printemps des assoces de l’Inter-LGBT, nous avons pris un verre avec Frédéric. Le bénévole à la caisse m’a d’emblée tutoyée. J’en ai fait la remarque à Frédéric, tout autant dépité que moi. La question est : qu’est-ce qui autorise ce jeune homme à me tutoyer ? La proximité de nos orientations sexuelles ? La participation à un événement identique ? Je l’ignore.
Je remarque que la méthode est très courante sur les réseaux sociaux. Les invitations sont faites à « tu », comme si l’on était de vieux potes. Une dérive glose-biche (tiens, c’est pas mal écrit comme ça, glose ma biche, ça leur va bien à ces tutoyeurs branchouilles) ? Je le crains. Je le remarque aussi dans les commentaires, les mails… Ma réaction est alors de systématiquement répondre en vouvoyant (à l’oral aussi). Mes petites résistances me font du bien !

Ailleurs @28

Travaillant, notamment, dans la prévention, je ne peux que m’incliner devant la beauté de ce panneau « Danger » visiblement victime d’un sacré coup. J’ai beaucoup aimé cette démonstration par l’exemple, associé à une certaine esthétique, sur une plage de l’océan atlantique.
Je reste toujours un peu queer au fond.

Nuage @5

Danielle me livre depuis quelques semaines des herbes fraîches et racines à feuilles de printemps qu’elle achète au marché de Malakoff : coriandre, persil, menthe, ciboulette, oseille, aneth, oignons frais, . . .

Continuer la lecture. . .

Ailleurs @27

Lors d’un récent séjour à New York, j’ai découvert un système très intéressant de prise électrique sur un socle de lampe. Il n’y avait pas à se baisser et chercher une prise accessible contre un meuble pour recharger le . . .

Continuer la lecture. . .

Ailleurs @26

Via mon fil Facebook, je tombe sur un article « Paris veut accueillir le patrimoine en danger » (La Croix, 24 avril 2018). Je lis : « Début mai, au Conseil . . .

Continuer la lecture. . .

Agit-Prop’ @23

Dans le magazine Vraiment, un article titre « Féministes, évidemment ! » interroge des jeunes femmes sur leurs motivations militantes. Des encarts présentent leurs « sujets de préoccupation ». Pour l’une, il y a « le racisme, l’anticapitalisme, l’hypersexualisation des femmes ». À moins de considérer . . .

Continuer la lecture. . .

Anniv’ @32

Je vais bientôt avoir 55 ans. C’est étrange, je ne les ai pas vus venir. Je me souviens très bien de mon jubilé. . . .

Continuer la lecture. . .

Rentrée @7

— Oh ! Ouiiiiiiii ! C’était foooot les vacaaaaaaaances ! — Surt*ooooooo*ut la vis*iiiiiiiiii*te du nouveau copa*iiiiiiii*n, TTBM ! — Ça, c’est un suuuuuuper copaiiiiiiiin ! — Mais, *iiiiiiiiiiii*l est repart*iiiiiiiiiiii* avec Petit . . .

Continuer la lecture. . .

Cuisine @29

— Iiiiit’s foooooooot! — No, s*oooooo*ccer! — Yes! Cheeee can! — Petit Mouton ! Tu as oublié ta langue maternelle ? « Che », c’est le révolutionnaire ; la Principalate, c’est « she ». On dit « Yes, she . . .

Continuer la lecture. . .