Solitude @4

Métro, boulot, dodoJ’ai été surprise, l’autre soir, d’entendre un message audio de la RATP invitant les voyageurs à vérifier qu’ils n’avaient « rien oublié à bord ». Il s’agissait de faire de la prévention attentat, bien sûr, et surtout de la prévention contre l’afflux d’appels signalant des colis suspects : en moyenne sept par jour donnent lieu à une intervention des démineurs, celles-ci prenant en moyenne quarante minutes pendant lesquelles la circulation des métros sur la ligne concernée est stoppée. J’ai trouvé ces infos dans un article non daté, mais visiblement récent, ici.
Donc, j’ai été surprise… par le texte de l’annonce. « À bord » m’évoque en effet plus un bateau ou un avion ; il est vrai pourtant que l’on dit aussi « à bord de ce train ». Antidote me confirme que « à bord » concerne tout véhicule même si cela évoque plus historiquement le bord d’un navire soit son côté. Il était un peu tard après une soirée où j’avais espéré quelqu’une qui n’est pas venue et je me suis mise à imaginer que mon métro devait affronter la grande crue, nouvelle arche de Noé… puis qu’il allait décoller et m’emmener à l’autre bout du monde pour des retrouvailles câlines avec la Soufrière.
L’hiver me rend décidément bien nostalgique, la fatigue aussi. Le printemps transformera-t-il la nostalgie en renaissance ? C’est le lot du printemps non ? Gageons qu’il n’oublie pas que je suis une belle plante même si je pique beaucoup et fleurit peu !

Chouette ! @30

Les copa*iiiiii*ns nous ont fa*iiiiiii*t une nouv*eeeeeee*lle ch*oooooo*uette s*uuuuuu*rprise… Des poiiiiiiissooooooons ont fait des béééééééébés. To*uuuu*t ple*iiii*n ! Y a euuuuuu pleiiiiin d’autreeees bébéééééés escargooooots aussiiiii.
Va y avoiiiiiir des beeeeelles partiiiiiies de water-fooooot !

Croissance @8

Naomi KleinLa vague de froid annoncée pour le dimanche 15 janvier 2017 et les jours suivants a donné lieu à un appel au civisme du ministère du Développement durable relayé par un long reportage de France Info qui m’a semblé tout à fait hors de propos. Après nous avoir dit que plusieurs réacteurs nucléaires étaient remis en service, des conseils très précis sont donnés pour une moindre consommation individuelle de nature à nous éviter un black-out : éteindre les lampes et les appareils en veille, baisser la température des logements d’un ou deux degrés, limiter les lessives, etc. Il s’agit d’économiser je ne sais plus combien de mégawatts, mais le chiffre est forcément impressionnant. Et notre responsabilité individuelle encore plus forcément totale.
Je constate en effet que la politique du tout électrique pour satisfaire les marges d’EDF et justifier le tout nucléaire n’est pas mise en cause, ni l’absence d’une véritable politique de transition énergétique. Quant aux industriels, ils sont étrangement hors champ de cette opération de communication.
Je remarque également que le recours à la culpabilisation individuelle et au civisme n’est pas doublé d’une réflexion sur notre politique énergétique, sur le dérèglement climatique, ni sur les effets délétères du libéralisme sur la production électrique, et la consommation, celle-ci étant la conséquence directe des choix de production. Les circonstances, pourtant, sont de nature à porter une réflexion sur ces sujets. Sauver EDF, Areva, et quelques autres est plus important que sauver la planète. Ce n’est pas un scoop.
Je remarque également que la mise en place de la circulation alternée lors de pics de pollution de décembre ne m’ont pas fait le même effet alors qu’à bien y réfléchir il s’agit de la même chose : pénaliser le consommateur dont les choix de consommation sont finalement la conséquence directe de choix politiques de soutien sans condition au libéralisme : politique industrielle et routière en faveur de l’automobile, fiscalité avantageuse pour le diesel, aménagement du territoire avec un éloignement toujours plus grand entre domicile et travail, transport publics en étoile, etc.
Mais pourquoi serais-je moins sensible à la culpabilisation des automobilistes qu’à celle des ménagères ? Parce que je ne suis pas automobiliste ? Peut-être. Aussi parce que leurs associations ont le chic de défendre des positions contraires à l’intérêt général. Mais finalement, tous ces discours publics nous demandant de faire des efforts (temporaires !) de moindre consommation ou de moindre déplacement en cas de crise reviennent au même : faire porter sur les citoyens les conséquences létales du libéralisme vainqueur !
Serait-il l’ennemi à abattre tant ce système est la cause directe de ce qui nous opprime et met en danger la survie même de l’humanité ? J’en suis, avec Naomi Klein, convaincue. Je l’ai dit, sans doute avec mois d’arguments qu’elle, dans mes Fragments d’un discours politique. Le diagnostic est posé. On fait quoi maintenant ? Je poursuis ma lecture de Tout peut changer. Et je vous dis.

Pucer @25

PasseportL’état d’urgence et Vigipirate ont encore frappé… chez un distributeur de colis ! Je fais une commande sur le Net. Comme à l’accoutumée, j’utilise mon prénom d’usage (depuis 1977 !), Cécyle, pour . . .

Continuer la lecture. . .

Caprice @5

Un soir dans le métro, je passe devant une affiche pour un site proposant des prestations de ménage chez les particuliers. Il y a deux parties : d’un côté, on voit une . . .

Continuer la lecture. . .

Noël @36

SoupeNoël a un Avent, et un après ; le réveillon de l’An aussi. Il n’est pas ainsi tout de boycotter la « fête », encore faut-il s’armer pour faire face . . .

Continuer la lecture. . .

Adieux… @28

Métro, boulot, dodoUn matin d’hiver tôt, à l’autre bout de Paris, une journée de janvier, je suis à l’autre bout de Paris pour le boulot. Après la visite d’un chantier en . . .

Continuer la lecture. . .

Bateau @10

FrioulMon séjour sur un bateau de luxe, en août 2015, s’il m’a été une souffrance, n’a pas été une vaine souffrance. Ce séjour a eu un effet cathartique qui . . .

Continuer la lecture. . .

Hétéronomie @15

Les nouveaux modes de vie durables. S’engager autrementLecture de vacances toujours… Dans un tableau de typologies de pratiques, on trouve les personnes très attachées à la structure et peu . . .

Continuer la lecture. . .

Bigleuse @73

PomeloJe vais faire mes commissions chez Tang. Je prends un gros pomelo chinois en promo à 1,80 euro bien que ce soit au-dessus du prix que je me suis fixé (1,50 euro). Cela . . .

Continuer la lecture. . .