Archives de l’auteur : Isabelle

Chouette ! @48

Un téléphone ancienJe suis chez l’ostéopathe. Pour son dernier jour de travail avant plusieurs mois en raison d’une opération, j’ai pris rendez-vous plusieurs semaines avant. Il est excellent, pratique depuis des années et est donc très demandé.
Dans la salle d’attente, j’entends la secrétaire. Elle répond à un appel, je comprends que son interlocutrice est une connaissance du praticien et demande un rendez-vous, mais tout est complet jusqu’à la reprise, mi-août, même pour une urgence. La secrétaire dit à la femme qu’elle voit avec l’ostéopathe et la rappelle, sans grand espoir.
Elle raccroche pour prendre un autre appel. Cette autre interlocutrice annule un rendez-vous le midi.
La secrétaire rappelle la première : tu peux être là à midi ? Tu as vraiment de la chance.
Oh ! que oui. Je confirme, c’est vraiment une chance. Chaque visite me remet, souvent douloureusement, d’aplomb. Les visites chez cet ostéopathe sont une dépense, certes élevée, mais que je ne regrette jamais. Un investissement pour ma santé et mon bien-être.

Bonheur @53

Helgant assis sur le fauteuil de Cécyle.Chez Cécyle, le fauteuil rouge est un élément important où elle aime à se poser. Il est protégé par des plaids, en excellent état des dizaines d’années après son acquisition.
L’autre jour, Helgant et moi avons rendu visite à Cécyle. Alors que je dégage le fauteuil de mes affaires, pour m’y asseoir, Helgant y monte puis s’y installe. Il n’y a pas à dire, il sait ce qui est bon et confortable.Helgant couché dans le fauteuil de Cécyle.

Incyclicité @41

Présentation d'un sas vélo avec ses deux lignes (une pour les véhicules motorisés, l'autre pour les vélos et autres engins à propulsion humaine)Je suis en vélo. M’arrêtant au feu rouge, je constate que la voiture à côté de moi est arrêtée sur le sas à vélo. C’est une voiture auto-école.
La jeune femme au volant, la stagiaire, est concentrée et attentive, l’air un peu triste et crispé. La femme sur le siège passager, la monitrice, est au téléphone, regardant par la fenêtre sans se préoccuper une seconde se son élève. À aucun moment, il est question de l’infraction qui est commise, et à laquelle il pourrait être mis fin en reculant puisqu’il n’y a personne derrière. En redémarrant, la monitrice ne fait même pas semblant de prêter attention à la jeune femme. Compassion.

Crédo @18

Bâche en plastique "40 jours pour revenir à Dieu" avec l'indication "Carême 2022" et les dates du Carême cette année.Le site de l’Église catholique en France indique que « Durant le temps du Carême, nous sommes invités à nous donner des moyens concrets, dans la prière, la pénitence et l’aumône pour nous aider à discerner les priorités de notre vie. » A voir des bâches plastiques imprimées spécialement pour le « Carême 2022 », je me dis que la priorité du développement durable par l’utilisation, par exemple, de bâches non datées n’est pas inscrite à l’agenda catholique.
« Le temps du Carême est un temps autre qui incite à une mise à l’écart pour faire silence et être ainsi réceptif à la Parole de Dieu. » Ah ! s’il pouvait glisser un mot à ses ouailles sur les enjeux écologiques.

Pauvres enfants ! @39

Plusieurs nouveaux risques d’intoxication ont été soulevés récemment dans l’industrie agroalimentaire suite à des manquements aux conditions sanitaires de production. Les victimes sont essentiellement des enfants.
Des pizzas infectées par une bactérie ont été pointées. Quelle ne fut pas ma surprise à lire l’âge des enfants touchés. Par exemple, un enfant de 4 ans a été malade après avoir mangé de la pizza surgelée 4 fromages. Outre le scandale qu’une très grande marque qui ne vend pas au rabais puisse laisser sortir des produits ainsi suspects, je suis encore stupéfaite que l’on puisse donner de la pizza 4 fromages à un gamin. Cela n’a pas l’air d’être un problème dans les articles que j’ai lus. La malbouffe a donc de toutes les façons de beaux jours devant elle.

M’sieur, M’dame @20

Logo de la société immobilière Century 21.Je vous avais raconté ma mésaventure avec un agent de Century 21. Suite à la publication du billet sur Twitter par Cécyle sur son propre compte, j’ai reçu un courriel du même homme qui m’avait écrit, répondant à son précédent message :

« Chère Madame,
« Informé de votre Tweet revenant sur votre expérience au contact d’un Conseiller de notre réseau, je vous propose d’échanger par téléphone.
« Je vous invite à me joindre sur ma ligne directe au 01….
« Restant à votre écoute, je vous prie de croire, Chère Madame, en mes cordiales salutations. »

Je vous laisse deviner à ma réponse si je crois que les comportements agressifs et machistes dans cette société sont en passe d’être condamnés et faire l’objet de recadrage…

« Monsieur,
« Ce n’est pas tout à fait exact concernant ce tweet, mais peu importe. Je ne comprends pas pourquoi échanger par téléphone : j’ai déjà exposé ce que je pensais du comportement agressif et malpoli d’un homme travaillant pour Century 21 et de ce que j’attendais de votre part, qui n’a pas reçu d’écho favorable comme vous me l’avez déjà exposé. Je n’ai rien de particulier à tirer d’un autre échange. Vous avez l’adresse, la date et l’horaire qui vous permettrait d’agir a minima pour rappeler quelques règles de comportement. Le reste est un choix de votre part.
« Cordialement,
« Une femme parmi toutes celles qui sont lassées de devoir subir et combattre le machiste agressif si quotidien, mais on continue… »

Misère…

Canette @40

La photo représente les trois bols et les trois mugs remplis de croquettes.En cette fin mars, je pars passer trois nuits dans un gîte à la campagne. Je prends les croquettes pour assurer les six repas d’Helgant à prévoir. Je pèse et mets le tout dans un sac.
Arrivée sur place, mince ! je n’ai pas pris la balance de cuisine. Me voilà donc à devoir trouver un système C. Je sors la vaisselle pouvant m’y aider : des bols et des mugs.
Et hop ! Helgant a chaque matin, un bol de croquettes comme mon bol de chocolat du petit-déjeuner de mon enfance ; et chaque soir, un mug de croquettes comme mon mug d’infusion de mon âge adulte.
Tchin-tchin Chouchou ! et bon appétit !

Grand homme @45

Caddie sous la neigeCaddie a appris que « La loi simplifie le changement de nom de famille (…). Chacun, à ses 18 ans, pourra demander en mairie de choisir son nom de famille pour garder celui de sa mère, celui de son père, ou les deux. » Cette nouvelle l’a complètement excité mais aussi dépité. Les Mouton ont compris que c’est parce que Caddie n’a pas de nom de famille et ne connait ni son papa ni sa maman. Ils ont essayé de lui en trouver un avec les mots qui lui tiennent le plus à cœur : Président ? Dentagueule ? Couderoulet ?
Après concertation, il a été décidé de lui laisser son seul, son vrai nom. Pour le rassurer, la bande lui a expliqué que son caractère unique, sa grandeur, sa magnificence, son talent incomparable permettait de l’identifier avec ce seul nom. Il n’y a pas à dire, Petit Mouton est un amour, car supporter Caddie dans une grande séance de flatterie est un exercice épuisant. Ah ! le dévouement des amis…

Chouette ! @47

L'image montre Helgant avec sa collerette.En janvier dernier, Helgant a dû être opéré pour lui enlever un nodule à la patte, qui s’est avéré bénin. Dix jours après, lors d’un jour de fermeture de sa clinique vétérinaire, j’ai aperçu… l’os par sa plaie. Intervention d’un autre vétérinaire pour le recoudre en urgence. Puis, visite de contrôle dans les deux jours.
Helgant s’est retrouvé avec une collerette pour faciliter la cicatrisation de sa plaie. Avec le caractère « bonne pâte » qui le caractérise, il a supporté plusieurs semaines de se trimballer avec ce grand truc en plastique autour de la tête. Il a vigoureusement gratté sa collerette quand une oreille le démangeait et s’est cogné à de nombreux murs et meubles. La peinture de plusieurs chambranles dans l’appartement a subi des assauts imparables et son bol renversé a inondé plusieurs cartons.
En tout, Helgant a mis près d’un mois et demi à cicatriser complètement. Je suis toujours aussi épatée de sa gentillesse et de tout ce qui est agréable à vivre avec lui. Un très chouette chien décidément.

Déo @43

L'image montre Rico le pirate Playmobil XXLRécemment, j’ai cherché à acheter un Playmobil de grande taille. Très vite, j’ai abandonné l’idée d’un très grand, de ceux que l’on voit dans les magasins, d’1,60 m. Le marché est d’occasion, car je pense qu’ils doivent être réservés aux professionnels. Les prix annoncés sont en plusieurs centaines d’euros.
Mais j’ai découvert de plus petits modèles, baptisés XXL, comptant déjà 60 cm. Actuellement, deux d’entre eux sont vendus sur le site officiel de la marque. D’autres ne le sont plus, et leurs prix grimpent. Les modèles pouvant être achetés et livrés à domicile reviennent à une quarantaine d’euros tout compris. Cela n’empêche pas des particuliers de les proposer à la vente sur les sites comme Le bon coin ou eBay à des prix supérieurs. Le minimum est 45 euros et peut atteindre 330 euros (+ 30 euros de frais de livraison en point relais). Cela me dépasse. Est-ce une sorte d’aveuglement volontaire des vendeurs ou un espoir que les acheteurs n’aillent pas voir le site marchand Playmobil ? Quels sont les ressorts de ces multiples annonces ?
Mystère…