Extravagance parisienne @49

– Pourquoiiiiiiii dans un salooooon ? – D’quoi tu parles copain ? – Il p*aaaaaaa*rle de la venue des copa*iiiiii*nes et des copa*iiiiiii*ns à Paris. Pourquo*iiiiii* pas dans un ch*aaaaaaa*mp ou un pr*ééééééé* ? – Ah ouais, le Continuer la lecture. . .

Adieux @36

– C’est la nouveeeeeeeelle annéééée ! – Euh, Petit Mouton, c’est demain. – *Aaaaaaaa*h ! ou*iiiiii*, on est en av*aaaaaaaa*nce. – B*ooooo*n, alors fait quo*iiiiiiiiiii* aujourd’hu*iiiiiiiiiii* ? – Ben, . . .

Continuer la lecture. . .

Ailleurs @30

Youp*iiiiiiiii* ! – Ouiiiiiii ! – Ah ! Ça, vous pouvez être contents d’vous les Mouton, c’était super bien préparé c’t’rando et on a bien gardé la maison.Continuer la lecture. . .

Anniv’ @33

– On a coooooomptéééééé sur les ongloooons, c’était compliquééééé. – Mais on y *eeeeeee*st arriv*éééééé*… – Ça, chapeau les Mouton, bravo de bravo ! 55, ça s’fête. – Beeeeen 54 ou 56 aussiiiii ! – Oui, j’sais pas pourquoi il y a un truc sur . . .

Continuer la lecture. . .

Rentrée @7

— Oh ! Ouiiiiiiii ! C’était foooot les vacaaaaaaaances ! — Surt*ooooooo*ut la vis*iiiiiiiiii*te du nouveau copa*iiiiiiii*n, TTBM ! — Ça, c’est un suuuuuuper copaiiiiiiiin ! — Mais, *iiiiiiiiiiii*l est repart*iiiiiiiiiiii* avec Petit . . .

Continuer la lecture. . .

Cuisine @29

— Iiiiit’s foooooooot! — No, s*oooooo*ccer! — Yes! Cheeee can! — Petit Mouton ! Tu as oublié ta langue maternelle ? « Che », c’est le révolutionnaire ; la Principalate, c’est « she ». On dit « Yes, she . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @32

— Ouuuuuuuh là là ! La foooooolie foooooot ! — Tu l’as dit Petit Mouton, ça swingue en Hétéronomie. — C’est fo*uuuuuu* !!! Surto*uuuuuu*t Petit Scarabée. Et en bl*aaaaaaaa*nc ! — C’était . . .

Continuer la lecture. . .

Rigolo @8

— Yo la chance les copains ! Après la Cocotte, y a eu neige ! — Neiiiiiiiige ! Et noooooootre Cécylou. — Elle nous a m*iiiiiiiiii*s le b*oooooooooo*nnet et on a fait f*ooooo*ule-de-neige. — . . .

Continuer la lecture. . .

Cuisine @25

– Ouuuuulalalalaaaaaaaa ! Y a des viiiiiides ! – Ouais, en ce moment, c’est compliqué pour Isabelle. Ça arrive d’temps en temps… Y a comme des trous dans l’raquette. – C’est à . . .

Continuer la lecture. . .

Ailleurs @19

Vous avez reconnu ? Vacaaaaaaaaaaaaaaaaaances !

[Et pas de date de retour ! NDIsCy]