Fenêtres @28

Reproduction de l'avis de passage où on lit difficilement la date, le 26 juillet.Je me prépare à sortir. On sonne. J’ouvre.
— Bonjour madame, c’est pour l’entretien des chaudières.
— Bonjour, ce n’est pas aujourd’hui, c’est demain matin.
— Non madame, c’est aujourd’hui. [ton très sûr de lui]
— Eh bien, sur mon carton, il est indiqué que c’est demain matin.
Il regarde son porte-notes.
— Non, c’est bien le 25 après-midi et le 25, c’est aujourd’hui.
Il lève le menton, l’air de défi. Je vais chercher le carton que j’avais fort heureusement conservé. Je le tends au chauffagiste. Il lit avec difficultés ; pour ma part, j’avais dû demander à mon gardien, car même avec le compte-fils je n’arrivais pas à lire tellement c’est mal imprimé.
Il va pour me rendre le carton, se ravise et y lit autre chose.
— Ah ! [ton satisfait du gars qui a résolu l’énigme] mais ça, c’est la convocation pour madame Jung [prononcer June] !
— En effet, je suis madame Jung.
— Vous êtes sûre ? [sans rire, toujours aussi sûr de lui]
— Oui monsieur, je suis sûre que je suis madame Jung.
— Mais on est bien à l’appartement X ! [affirmatif, bien sûr]
— Non monsieur, vous êtes à l’appartement Y !
Il me rend le carton, s’excuse très modestement et s’en va. Quand je vous dis que je crains toujours la suffisance des chauffagistes ! Suspense pour demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.