Gamine @36

Extrait du site, texte : "du 10 au 20 juin, l'association Aides présente #fetelamour"Je découvre une nouvelle campagne de l’association Aides intitulée « Fête l’amour ». La présentation sur le site dédiée indique « Parce que la sexualité et le VIH ne doivent plus être des sujets tabous, l’association AIDES crée #fetelamour le premier événement digital et (CUL)turel au profit de la lutte contre le sida. » Aides a été une association militante pour parler de façon plus directe de sexualité, notamment des hommes homosexuels. Et c’est bien de sexualité dont il est question. Alors pourquoi cette référence à l’amour ? Parce que c’est romantique, de cette idée qui mène au mariage pour tous et à la famille par PMA ou GPA ?
Quand on sait pour les femmes les dommages que l’assimilation entre sexualité « respectable » et amour font comme dégâts sur leur liberté sexuelle… De l’opposition entre la maman et la putain à la difficulté à lutter contre le harcèlement de rue, le viol conjugal, les violences sexuelles, de nombreuses femmes subissent les dégâts des injonctions à vivre une sexualité dans le moule du couple hétérosexuel, même si elle est mortifère dans ses « crimes passionnels ». Dissocier sexualité et amour est une revendication importante pour les femmes. Les féministes luttent en ce sens mais force est de constater combien leur message est bien peu audible par certains « au nom de l’amour ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.