Incyclicité @40

L'image montre lL'image montre le vélo-cargo stationné sur la chaussée.Pas loin de chez moi se trouve un centre médical. Fréquemment, des cyclistes accrochent leur engin aux grilles le long de la pente d’accès, là où le trottoir se rétrécit, donc où les vélos sont le plus dans le cheminement piéton.
Un coursier vient régulièrement à ce centre, quotidiennement de ce que je constate, y chercher des échantillons médicaux, j’imagine pour les porter à un laboratoire d’analyse.
Depuis des mois, je l’ai vu se garer directement devant le centre, sur la chaussée, en pleine voie. Cela contraint la circulation, dont celle des bus des deux lignes passant à cet endroit.
L'image montre le vélo-cargo stationné sur le trottoir.Récemment, j’ai constaté qu’il se gare maintenant sur le trottoir. Il n’a pas besoin d’attacher son vélo. Pour autant, il se met aussi là où le trottoir est le plus étroit. Cela oblige les piétons à le contourner, créée une gêne pour des personnes en fauteuil et est un obstacle de choix pour des non-voyants. Tiercé gagnant !
Le discours sur les mobilités douces m’irrite de plus en plus tant au final les piétons sont les premiers – bien devant les automobilistes – à être gênés par l’incivilité de certains cyclistes. Misère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.