Vérité syndicale @40

J’évoque avec quelqu’un les différents emplois que j’ai exercés de nuit : surveillance, livraison de journaux, écoute téléphonique… La personne tique. Elle me demande si je travaille dans la police. Je ne comprends pas bien.
Puis, ça fait tilt : ah ! les écoutes téléphoniques ! J’explique alors que je parlais d’écoute téléphonique d’assistance, pas de leurs pendants d’interception plus ou moins légale de conversations. Il s’agissait des quelques semaines où j’ai été écoutante à Sida Info Service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.