Élections @33

Une main glisse une enveloppe dans une urne.Après avoir assuré deux journées de présidence de bureau de vote pour les municipales l’an dernier, j’ai répondu présente à l’appel de la même mairie d’arrondissement. Une journée d’élections, c’est long. Levée tôt, couchée tard, ou tôt le lendemain. Pour autant, je ne peux pas me réjouir que l’abstention l’écourte par moins de comptage et de dépouillement. L’expérience est parfois pleine de surprises, heureuses ou beaucoup moins.
Pourtant, au lendemain de ce premier tour des régionales, je suis contente d’avoir participé à l’exercice démocratique. J’ai voté par procuration (merci Sarah !) et trouvé une solution pour que Helgant puisse vivre au mieux mon absence. Je me suis donc consacrée à ma mission d’intérêt général. J’y suis plus à l’aise, connaissant maintenant les documents, les points d’attention, les solutions aux problèmes les plus récurrents. Je crois qu’aujourd’hui c’est l’engagement bénévole qui me convient, militant sans être partisan. C’est sûr que le sens des élections avec une telle abstention interroge, mais c’est une préoccupation bien au-delà d’une journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.