Archives quotidiennes :

Galère @8

Une roue de CaddieJ’ai le grand privilège (que je me suis moi-même accordé) d’être disponible à ce qui survient. Cela me permet de vivre des aventures sans même sortir de mon arrondissement. Voici celle qui m’est arrivée mercredi 12 mai, et que je vous raconte en plusieurs épisodes.

Épisode 1. Du Vrac à la sanisette.
J’ai rendez-vous à 15 heures à l’épicerie associative Vrac, porte de Vanves. J’avais prévu de faire l’aller-retour puis de retrouver Sarah, comme chaque mercredi, à l’Ehpad. En milieu de matinée, Sarah s’invite à déjeuner et c’est donc avec elle, et Caddie, que je vais chercher mon vrac avec l’idée de l’accompagner jusqu’au tram porte d’Orléans puis de rentrer en faisant le détour nécessaire pour avoir mes dix mille pas quotidiens. Caddie n’est pas si lourd et tellement heureux de se balader avec moi !
Nous marchons finalement jusqu’à l’arrêt Montsouris et je reprends la direction de chez moi, à l’autre bout de l’arrondissement, via l’avenue René Coty. Arrivée au niveau de la rue Dareau, une sanisette me tend les bras pour une salvatrice pause pipi. J’y entre, toujours avec Caddie. Il me tourne le dos, pudique, et me désigne un sac suspendu au porte-manteau. C’est un petit sac en toile avec une longue ficelle que l’on peut porter en sac à dos. Je n’ose pas trop y toucher, pensant que personne n’y mettrait des choses précieuses.
Je sors des toilettes et m’interroge le temps du cycle de nettoyage. Peut-être devrais-je vérifier qu’il n’y a rien d’important dedans ? J’entre de nouveau dans la sanisette et mets la main sous le sac pour le soupeser. Un bruit de clés fait écho à mon geste. Je prends alors le sac, le fourre dans Caddie et vais m’asseoir sur le banc à proximité. J’ai besoin de réfléchir et peut-être que la personne qui a oublié ses clés dans ce sac va vite revenir.
J’attends un peu. Personne ne vient. Je me résous à jeter un œil dans le sac. J’y vois une pochette transparente contenant des documents administratifs et des enveloppes contenant d’autres documents. Je ne vois pas les clés mais les entends. Je plonge la main et les trouve dans un sac en plastique sans qu’elles ne soient reliées entre elles par un anneau. Étrange. Je sors le gros paquet de documents : il y a des feuilles d’impôt, des courriers à en-tête Ville de Paris, d’autres de l’hôpital Cochin qui n’est pas loin.
Je commence à me dire que tout cela est très précieux, que le propriétaire n’aura pas ses clés et que tous ces documents vont lui manquer. Je songe que je pourrais lui poster le tout… Je fouille encore un peu, sans savoir ce que je cherche et trouve un passeport tunisien, ainsi qu’un permis de conduire international. L’affaire se corse. Je ne peux pas simplement réexpédier ces documents à cet homme ; il faut que je le retrouve lui. Je refais un petit inventaire du contenu de la pochette plastique. Aucun document ne me semble pouvoir contenir son numéro de téléphone.
J’ai besoin d’aide pour mieux lire. Que faire ? À qui demander ?