Archives quotidiennes :

Bééé @21

Nous discutons volontiers avec mon kiné. Il est intelligent et blagueur, c’est agréable. Ce matin, je lui raconte comment un voisin, alors que nous prenions l’ascenseur ensemble, a défendu d’emblée le port du masque avec un argument… charmant ?
— Ce que je sais, c’est que quand je mets un préservatif, je n’ai pas de risque de MST…
Trois phrases plus tard, il précisait que c’était également un bon moyen contraceptif et nous nous sommes quittés sur le trottoir alors que je lui suggérais de s’en mettre un sur la tête pour se prémunir du covid, précisant qu’un modèle lubrifié ne serait sans doute pas nécessaire. Mon kiné était aussi sidéré que moi quant à la fatuité nécessaire pour avancer ce genre d’argument dans un ascenseur à l’encontre d’une voisine que l’on ne connaît pas tant.
Sur le mode du second degré, nous engageons alors une série de répliques visant à dénoncer le fait que je ne fais aucun effort pour me conformer à la norme sociale. Je précise que mon kiné, en plus de mesurer l’impact de mon albinisme et de ma déficience visuelle sur mon rapport au monde, sait que je suis lesbienne. Je le précise car, lors de cet échange, il lance :
— Il faut rentrer dans le moule !
Sitôt, en m’excusant, je lui fais remarquer que sa réplique à mon encontre ne manque pas de saveur… Il a bafouillé puis éclaté de rire, cherchant quelque chose à répondre avant d’être sauvé par un patient le réclamant à l’autre bout du cabinet. À son retour, nous avons parlé d’autre chose. C’était mieux ainsi mais j’en ris encore.