Archives quotidiennes :

Bigleuse @128

J’ai reçu un mail de mon assureur militant me proposant de télécharger en ligne mon avis d’échéance. Je me connecte et constate que je peux demander à disposer de ce document dans un format adapté aux déficients visuels. Quelle bonne idée ! Je le demande donc : on me propose le document en braille, en caractères agrandis, et en CD audio. J’ai opté pour les caractères agrandis.
Deux jours plus tard, j’ai raté un appel téléphonique, qui ne s’est pas renouvelé. Le lendemain, j’ai reçu l’avis d’échéance annoncé dans le mail, en format standard. Une semaine est passée et ô surprise ! un gros paquet m’attend dans ma boîte aux lettres ; 602 g ! Je repère sitôt le logo de HandiCaPZéro, une association qui « propose gratuitement (?) des dispositifs accessibles ». Je n’ai jamais réussi à utiliser leur site (le blanc sur noir me brûle les yeux et le passage en noir sur blanc me fait perdre tout repère), mais je ne dois pas être une bonne candidate.
Passons. Une fois ouvert le colis, je repère le logo de mon assureur militant, trouve mon avis d’échéance en caractères normaux, puis sa version agrandie sur seize pages ! Force est de constater que j’arrive à lire aisément, et que je découvre tout ce qui était d’ordinaire écrit si petit… que je suis certaine de ne pas être la seule à ne pas lire. C’est parfait. Je peux vérifier les infos et rigole à la rubrique « Zoom sur votre avis d’échéance », le « zoom » en question étant en police 10 ou 11 sur l’original non agrandi. Pauvres valides…
— Mais seize pages, cela ne pèse pas 602 g ?
Tu as raison, Caddie. Il y a un deuxième document de quatre-vingt-quinze pages. Il s’agit de Maif mag n°184 ; cela doit être le truc que je reçois par la poste que je n’ouvre même pas tant le lire me paraît impossible. Au moins, je vais savoir ce qu’il y a dedans.
— On félicite l’assureur ?
Bah… y a quand même un souci. Mon avis d’échéance contient des informations personnelles ; quelles sont mes garanties qu’elles restent confidentielles pendant la mise en gros caractères de mon avis d’échéance ?
— Demande à ton assureur ! Il s’y connaît en garantie.
Forcément oui !

Note. J’ai donc contacté mon assureur militant qui m’a rappelé une dizaine de jours plus tard pour m’assurer que mes données personnelles sont sous bonne garde. Ouf !