Archives quotidiennes :

Objectivement @42

J’ai toujours bu beaucoup de tisanes (froides) et bois de plus en plus de thé (surtout du sencha dans lequel j’ajoute du gingembre frais). Jusqu’à la fin de l’année dernière, j’utilisais une théière que j’ai toujours eue, avec une boule à thé. Je faisais mes infusions à base de vrac dans une veille casserole et utilisais beaucoup de sachets dans la théière. J’ai eu envie d’une théière avec un filtre central pour varier les plaisirs, pouvoir ajouter du vrac aux sachets, par exemple.
En janvier, Isabelle m’a offert une magnifique théière de ce type. Elle était en verre, très fin, jolie et d’une marque connue. En la lavant, quelques semaines plus tard, j’ai remarqué qu’elle était fendue. J’en ai été fort dépitée et Isabelle m’a offert cette fois une théière moins jolie mais d’aspect plus robuste. Deux mois passent, cette fois, et alors que je verse de l’eau sur un mélange d’infusions, je l’entends claquer. L’eau était trop chaude, à l’évidence ; comme la première fois (sans que je ne m’en rende compte sur le coup). Suis-je donc la seule à emplir les théières en verre avec de l’eau tout juste sortie d’une bouilloire ?
Isabelle m’assure qu’elle le fait et sa théière tient le coup depuis plusieurs années. J’en conclus que je suis maudite et ralouille en renonçant à cet ustensile pourtant bien pratique. Sa dangerosité commence à m’inquiéter, en plus de son obsolescence rapide. Sarah me suggère alors une théière électrique… Le prix est un peu dissuasif ; mais c’est joli et au moins, c’est elle qui décide de la température de l’eau. Je vais voir en magasin. Sa fonction bouilloire me convainc avec l’idée de remiser la mienne. Je l’achète, expliquant à ma carte bleu que je vais avoir 55 ans et que, quand même… Caddie promet d’être économe ces prochaines semaines. L’affaire est dans le sac !
À l’instant où j’écris ces lignes, je savoure une infusion thym, romarin, lavande et badiane. Un régal ! Il m’a fallu lire la doc trois fois pour comprendre le fonctionnement, notamment pour arrêter le mode « maintien au chaud » ou utiliser celui « infusion » pour mon sencha. Quant à la fonction bouilloire, elle risque d’être en volume insuffisant pour mes bouillotte l’été prochaine. Je verrai bien. Et Fessenheim ? Ah ! Fessenheim. On ne gagne pas à tous les coups.