Paris @45

Depuis mon changement de travail, j’ai un temps de trajet plus long qu’avant, avec une traversée de quasiment tout Paris en diagonale. J’ai fait le choix de privilégier un changement de métro en moins, mais plus de marche. Il y a un temps à pied à l’arrivée, dans le bois de Boulogne, et un temps au cœur de Paris avec une traversée de l’île de la Cité, donc deux passages de la Seine. Matin et soir, c’est un moment agréable, de respiration, en admirant Paris, parfois fort tôt et fort tard.
Il m’est même arrivé d’opter pour une remontée de la Seine le long de ses berges du 16e au 4e pour rentrer à mon rythme et profiter de la douceur d’une soirée. Ce parcours pédestre est façon de compenser avec bonheur une nouvelle charge de travail et une journée à l’extérieur plus longue. Ce moment permet également de redécouvrir Paris et profiter de ses berges sans circulation automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.