Pucer @29

Lors de mon dernier séjour à Avignon, je ne voulais pas ramener à Isabelle un cadeau qui se mange. J’ai donc eu l’idée d’aller à la boutique du Palais des papes ouverte aux mêmes heures que la visite dit le site Internet. Maman me confirme qu’il y a de belles choses. L’entrée de la boutique ne se fait par ailleurs plus côté Verger Urbain V mais sur le parvis, avec l’entrée principale.
Il est 18 h 10. Le Palais ferme à 19 heures, ses portes une heure avant. Impossible donc d’accéder à la boutique par là. Nous nous présentons à la sortie de la boutique, côté Verger. Une porte automatique s’ouvre quand les personnes arrivent en bas de l’escalier qui mène à la sortie (une dizaine de marches). Nous attendons trois à quatre minutes que des personnes sortent et entrons sans même devoir nous presser, la cellule ouvrant la porte à plusieurs pas de son franchissement.
À ma gauche, la caisse avec une agente occupée à encaisser des achats. Par courtoisie, je m’arrête. Si je ne l’avais pas fait, il n’est pas sûr qu’elle ait prêté attention à notre intrusion. J’explique que nous venons juste pour la boutique, que la porte d’entrée était fermée, blabla.
Elle me dit que c’est Vigipirate qui impose d’entrer par le parvis, qu’il n’y a pas d’agent ici pour la sécurité… elle ne sort pas de derrière sa caisse et continue à encaisser des achats. J’insiste un peu arguant que j’ai un cadeau à faire. Elle regarde l’heure et dit qu’on peut y aller, l’air de nous accorder une grande faveur.
Tout cela, entre l’attente initiale et la discussion, a dû prendre entre sept à huit minutes. Aucun agent de sécurité à l’horizon alors que nous sommes entrées sans nous en cacher par la sortie en bravant le sens interdit, que j’avais un sac à dos, et qu’aucun dispositif passif ne nous empêchait de continuer à entrer une fois la porte franchie.
J’aurais adoré que Isabelle soit là, elle n’en aurait pas cru ses yeux de professionnelle de la sécurité et la sûreté des ERP ! Au moins, elle aura un joli cadeau. Vive les failles de sécurité ? Si j’osais…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.