Aïe ! @19

Lors de mon dernier don de plaquettes, pour la première fois, j’ai eu un malaise. Cela m’était déjà arrivé pour un don du sang, il y a longtemps. Deux circonstances, qui reviennent à une même cause, l’expliquent : une autre personne donnant des plaquettes a eu un malaise.
Or, comme les infirmières et les médecins l’ont confirmé ensuite, il y a une sorte d’effet d’entraînement dans ce genre de malaise. De plus, comme les infirmières étaient occupées, j’ai attendu pour leur demander du calcium, donné lors de certains symptômes indiquant un problème de fixation naturelle du calcium en raison de l’anticoagulant utilisé pendant le don. J’ai appris à cette occasion que si le souci dure un peu, on fait un malaise.
Gouttes de sueur, tête qui tourne, vite en position allongée, je me suis sentie mieux. Pour autant, j’ai terminé tout le don dans cette position. Plus possible de lire, juste le temps de réfléchir. De ça, je ne vais pas me plaindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.