Aïe ! @17

Plusieurs bibliothèques municipales sont équipées de bornes de retrait et de retour de livres. On scanne le code-barres de l’ouvrage et on le dépose dans un bac. Pour une fois, je rends un livre réservé par un autre lecteur. En l’occurrence, c’est une lectrice. Je l’ai su, car, à ma grande surprise, se sont affichés sur l’écran son nom et son prénom.
Je sais la Ville de Paris pointilleuse sur les questions de données personnelles. Cette conséquence de la programmation, destinée à l’origine aux agents, a dû leur échapper. À mon sens, il y a parmi les principes essentiels des médiathèques municipales la protection des données et le respect de la vie privée, notamment l’anonymat.

Par conséquent, j’ai envoyé un message à « Paris j’écoute » :

« Bonjour,
« En rendant un livre à une borne automatique en bibliothèque, j’ai vu qu’il était réservé, mais à ma grande surprise, le nom et le prénom de la personne l’ayant réservé étaient à l’écran. Cela me semble attentatoire aux principes de protection des données et au respect de la vie privée que cette violation de l’anonymat, chacun pouvant réserver un livre sans qu’un autre lecteur ne le sache.
« Pouvez-vous signaler cette programmation fâcheuse aux responsables informatiques des bibliothèques ? Je vous remercie.
Cordialement. »

Je vous tiendrai informés des suites données à mon signalement.

5 réflexions sur « Aïe ! @17 »

  1. vincent

    Ah oui, grosse boulette.
    …. Bon, ça peut éventuellement être un nouvel outil de rencontre (pas très pratique, j’en conviens) lol.

    M’enfin, c’est diablement indiscret. Vous voilà au courant de ce que lectrice (que vous pourriez connaître) souhaite lire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.