Extravagance parisienne @31

Le Louvre sous la neigeUn midi, j’ai rendez-vous pour déjeuner avec un ancien collègue du plus grand musée du monde. Avec Vigipirate, les accès ont un peu changé. Des grilles sont maintenant fermées. Pas convaincue, je pousse légèrement l’une d’elles, à proximité d’un accès que je connais bien, et constate qu’elle n’est pas complètement fermée. J’en déduis que mon collègue muséal pourra passer par là. J’envoie un texto à l’ami que je dois retrouver pour lui dire où je suis.
Rapidement, je reçois un texto d’une tout autre personne, qui ne travaille pas du tout au musée : « Alors comme ça on essaie de pénétrer avec effraction au musée du Louvre ? » Je regarde autour de moi, me gratte la tête, réponds. J’ai pensé au passage d’un bus, mais la coïncidence est trop belle. Pourtant, si, cette amie était dans un bus passant juste au moment où je poussais la grille. Oulalalalalaala dirait Petit Mouton.

6 réflexions sur « Extravagance parisienne @31 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.