Archives quotidiennes :

Extravagance parisienne @26

DebarrasJe pousse la porte de la cage d’escalier et entre dans le hall. Il est encombré de nombreuses pièces de mobilier, notamment de pans d’armoire d’antan. Un est posé contre les boîtes aux lettres, dont la mienne. Cela a l’air lourd. Je n’y touche pas.
Je m’adresse à l’homme qui est là.
— Excusez-moi. Est-ce que je pourrais accéder à ma boîte aux lettres ?
— Bien sûr !
Il s’empare du pan et l’emporte. Je le suis de près et le retrouve alors qu’il pose son fardeau contre un camion de déménagement déjà fort rempli.
— Bon déménagement, monsieur !
— Ce n’est pas un déménagement, c’est un débarras.
— Il ne serait pas convenable que je vous dise « Bon débarras ! »
Il rit.
— En effet.
— Bonne journée, alors ?
— Bonne journée !