Pauvres chéris ! @5

Libération 18 mars 2016Lors de ma visite du Salon du Livre, j’ai croisé le stand du journal Libération, surprise de le trouver non près de l’entrée mais dans un coin particulièrement reculé, loin des principales voies de circulation. Comme de bien entendu, un jeune homme me demande si je lis ce titre. Je lui réponds que non, arguant la dégradation de la qualité éditoriale du journal. Je n’y vais pas trop franchement. Je ne sais rien des liens de ce jeune homme avec le titre. Le blesser est sans intérêt.
De fil en aiguille, je lui parle de Sandwich. Il ne connaît pas.
— Un sandwich était distribué avec le journal, suggère-t-il.
Je lui explique. Il revient à la charge pour m’offrir un exemplaire. Je lui demande si c’est l’édition contenant l’appel de médecins pour la PMA.
— Je ne sais pas. Je ne l’ai pas lue.
Je lui fais remarquer que s’il ne connaît pas le contenu de l’édition du jour, cela va être dur d’en vanter les qualités. On se quitte là-dessus.
Le lendemain, sur le fil d’actualité de ma page Facebook, je croise des articles sur le fameux appel « Nous, médecins, avons aidé des couples homosexuels à avoir un enfant même si la loi l’interdit ». Il a été publié dans Le Monde !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.