Frayeur @4

BalonMon logement est équipé d’un système de chauffage-eau chaude qui surprend toujours mes visiteurs : une belle chaudière à gaz surplombe un ballon de 75 litres. L’intérêt de cette double installation qui prend une place importante dans ma cuisine et dope ma consommation de gaz ? De ce que j’ai compris, plus de « confort » de par un accès plus rapide de l’eau chaude à la sortie des robinets. Ma baignoire est à quatre mètres…
Justement, ma baignoire. Je vis seule, vous savez. Et je prends des douches dans ma baignoire, comme beaucoup. Ce matin-là, j’étais seule chez moi — oui, des fois, je ne le suis pas, mais c’est somme toute assez rare. J’étais seule, donc, et je prenais une douche. À peine le temps de mettre du savon qui n’irrite pas le kiki (vous allez tout savoir de ma douche ; âmes sensibles, arrêtez là votre lecture !), la pression d’eau chaude baisse d’un coup, vous savez comme si quelqu’un dans la cuisine tirait de l’eau chaude alors que l’on est sous la douche.
Pour avoir beaucoup vécu cette scène enfant, je suppose, je m’écrie : « Qui tire l’eau ? » Un réflexe. Et immédiatement ensuite, une angoisse ; mais qui est chez moi et tire de l’eau dans la cuisine. Je me concentre deux secondes. Je ne me souviens vraiment pas que quelqu’un ait dormi ici (des fois, j’ai des absences, surtout dans l’occupation de mon lit ; mes rêves sont tellement plus prégnants que la réalité !) Et j’ai bien refermé la porte en remontant de dérouler. J’en suis sûre…
Si sûre que, sans couper l’eau de la douche, je sors de la baignoire, n’attrape même pas une serviette et sort de la salle de bains, parcours en couvrant ma nudité de mes bras les quatre mètres qui mènent à ma cuisine pour constater que Tomatier n’est pas en train de boire au robinet ! Ni Caddie d’ailleurs. Je retourne fissa sous la douche avec cette question : lequel de mes fantômes a tiré un peu d’eau ?
Le lendemain, et les jours suivants, la coupure passagère se reproduit. Je ne sors plus de sous la douche mais je ne peux pas dire que je suis vraiment tranquille. J’en parle à mon gardien, sans l’épisode fantôme, bien sûr. Il était question de changer mon ballon perlé de rouille et sans doute farci de tartre. Le chauffagiste vient demain matin. Peut-être va-t-il même le supprimer ? Suspens.

7 réflexions sur « Frayeur @4 »

  1. Cécyle Auteur de l’article

    Verdict.
    Il faudrait changer le ballon mais le modèle n’existe plus. les modèles en circulation ne rentreraient pas dans l’espace sous la chaudière. Le chauffagiste a ce problème dans plusieurs logements.
    Retirer le ballon ? Impossible ; la chaudière ne le permet pas.
    Verdict ?
    Si le ballon perce, je vivrai un certain temps à l’eau froide !

    Répondre
        1. Salanobe

          Super ! Je ne peux que vous encourager à passer de suite à la douche à l’eau froide. C’est bon pour la peau, les cheveux, la circulation sanguine, stimuler les défenses immunitaires et l’organisme en général…
          Vous allez être dans une forme terrible et ainsi, vous vous souviendrez si vous avez passez la nuit accompagnée. 😉

          Répondre
          1. Salanobe

            Allez quoi ! Aux grands homos, les grands remèdes ! On va vers l’été, vous n’allez plus avoir de mouchoirs.

          2. Cécyle Auteur de l’article

            Je dois vous faire un aveu, y a un truc que je ne peux pas faire, mais vraiment pas : prendre une douche froide même en plein été par 40° ! Mais je peux faire des douches-bassine, gant et casserole avec eau chauffée au soleil. Je vais faire fureur dans le jardin partagé ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.