Pucer @17

Mille camérasL’entrée de l’immeuble où j’ai grandi se fait par des portes vitrées. Il y a d’abord une paire de doubles portes encadrant un sas, permettant d’éviter le passage du froid et d’attendre quelqu’un à l’abri. On accède ensuite au hall où il y a les boîtes aux lettres. Une autre paire de portes permet d’entrer dans le second hall où il y a ascenseurs et escalier.
Dans mon enfance, toutes les portes étaient libres, jour et nuit. Il suffisait de les pousser pour entrer. Je ne saurais dire quand, dans les années 90, un Interphone avec un système de badge a été mis sur l’accès au hall des ascenseurs.

Je vais toujours dans cet immeuble, plus rarement maintenant. Mes parents n’y sont plus, mais mon médecin traitant y est encore installé. L’entrée de son cabinet est dans le hall aux boîtes aux lettres. Il y a plusieurs années, un Interphone a aussi été installé sur la première porte d’entrée. En début d’année 2015, j’ai constaté que des grilles étaient peu à peu installées pour restreindre le passage par les esplanades entre les trois immeubles qui composent la résidence, mais où donnent aussi quelques commerces. Dans mon enfance, il n’y avait aucun dispositif pour empêcher le passage, puis il y a eu des portillons bas en libre accès avant ces grilles d’environ deux mètres avec badge. En mars, des travaux ont été entamés pour ajouter une grille devant l’entrée de l’immeuble, à environ deux mètres de la première porte.

Petit récapitulatif : une grille avec contrôle d’accès, puis une porte avec contrôle d’accès, puis une porte libre, puis une porte avec contrôle d’accès. Parfois, cela ne fonctionne plus et on peut rentrer librement. Je n’ose imaginer le coût d’entretien de ces dispositifs. Peut-être qu’à force, personne ne pourra les payer. À ce moment-là, il faudra laisser les portes ouvertes. Il faudra mettre un système de vidéosurveillance pour contrôler qui entre ?

2 réflexions sur « Pucer @17 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.