Bééé @7

La machine populisteJe regardais l’autre jour un documentaire « La Machine populiste » de Jean-Pierre Krief (2007) — documentaire que je vous recommande — et ai remarqué ce qui m’a semblé un proverbe cité par Jean-Marie Le Pen, « On ne transmet que la foi que l’on a. » Je l’ai noté pour la Cocotte ; cela lui aurait fait un joli thème de billet. J’imaginais déjà qu’elle ne serait pas trop d’accord avec ça, non parce que Le Pen était sa source, mais parce qu’elle connaît nombre de paroissiens et d’ecclésiastiques qui n’ont pas tant la foi qu’ils transmettent… mais alors, est-ce la foi ou le dogme qu’ils transmettent ? Vaste débat.
Avant de proposer le sujet à la Cocotte, j’ai voulu en savoir plus sur ce proverbe. J’ai donc fait une recherche dans Google, mettant la phrase entre guillemets. Et là, surprise ! Huit résultats, pas un de plus. Et quels résultats ! L’intégrale du « discours de Marine Le Pen, présidente du Front national, lors du Congrès de Tours des 15 et 16 janvier 2011 » (deux fois), sa reprise partielle sur LCI et deux blogs liés au FN, un autre discours de Marine Le Pen toujours à Tours mais en 2007, cette fois, lors d’un congrès du FN. Plus anciennement encore, en 2005, Marine Le Pen encore, sur une plateforme programmatique du FN. On retrouve enfin la formule sur le blog d’un militant FN démissionnaire de son parti.
Par acquis de conscience, j’ai fait d’autres recherches sans trouver trace de la formule. Ce que je pensais un proverbe semble donc une simple formule du père, ou de la fille ; j’ignore lequel des deux l’a inventée. J’en suis surprise tant la phrase m’était familière. Le populisme frontiste m’est-il devenu familier ? Ça fait mal !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.