Salade @6

EscargotsÀ force d’acheter mes fruits et légumes dans les magasins de discompte (« discount » en anglais), j’ai pris l’habitude d’avoir des légumes propres comme des légumes qui n’ont pas poussé dans la terre. J’étais donc fort surprise de trouver un escargot dans ma batavia, ou plus exactement sur le bord de mon évier après que j’ai nettoyé la salade ; je l’ai délicatement posé dans le plateau à compost, qu’il puisse continuer sa vie dans le jardin.
J’ai alors pris un bouquet de menthe, acheté chez un célèbre épicier chinois dont je ne veux même pas savoir la provenance des produits. Je le mets à tremper et, en sortant les feuilles de ma bassine, trouve un second escargot qui flotte. Un escargot dans de la menthe ? Un gourmet, à coup sûr. Le premier devait en venir aussi. Je reprends mon plateau et les place côté à côte sur une feuille de salade.
Tout arrive, finalement. Et si deux escargots ont résisté à la cueillette, l’emballage, le transport, la mise sous plastique et je ne sais quoi d’autre, c’est bien le signe que la nature sera la plus forte sur l’industrialisation et l’aseptisation. Non ? J’y crois. Et cela me remplit d’espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.