Adieux… @9

PapillonAlors que j’entre dans la cuisine, je remarque une tache sur la porte du réfrigérateur. Par habitude, je prends une éponge pour nettoyer immédiatement (si j’attends, il n’est pas sûr que je revoie la salissure un jour). Et hop ! La « tache » s’envole. De quoi s’agit-il ? Une bestiole dont j’ignore le genre mais qui ne m’a pas fait peur, peut-être une mite de placard. Je ne sais pas.
Quelques heures plus tard, rebelote. Cette fois, je m’approche et avance doucement les doigts. La « tache » s’envole encore, en effleurant ma peau. Je comprends qu’il s’agit d’un papillon. Je ne sais pas où il est parti. Je ne m’en inquiète pas.
Le lendemain, je devine encore le papillon, sur la porte de l’évier. Je m’approche. J’espère l’attraper avec l’idée de… Je ne sais pas trop. J’avance la main doucement et il tombe sur le tapis. Je m’inquiète ; j’espère ne pas l’avoir tué ! Je regarde, ne vois rien d’autre qu’une « tache » sur le tapis. Je décide de le laisser là, voir s’il en part ou non.
Quand je retourne dans la cuisine, il est de nouveau sur la porte. Je lui installe le journal sur lequel je stocke ce que je dois descendre au compost, au cas où il tomberait. Et puis, peut-être a-t-il faim ? J’ignore tout à fait ce que mange un papillon. Dans le compost, il trouvera légumes et moucherons. Ça devrait aller. Je lui parle un peu. Je vaque à mon petit-déjeuner, en faisant attention de rester loin de la porte. Je lui parle encore, lui explique que s’il veut sortir, il se pose sur le journal et je le descendrai dans le jardin, que sinon, il peut rester. Et je sors.
Quand je rentre en fin de journée, il n’est plus sur la porte. Je ne vois rien d’étrange non plus sur le journal. J’en conclus qu’il n’y est pas. Où est-il ? Je ne sais pas. Cela ne m’inquiète pas même si je regrette son absence : il était sympa.
Le jour d’après, je le retrouve sur la porte du réfrigérateur. Ouf ! Mais une question demeure : qui est-il ?

3 réflexions sur « Adieux… @9 »

    1. Cécyle Auteur de l’article

      Bienvenue en Hétéronomie, Colette ! 😉

      Il est dans le jardin, l’arbre à papillons ! 😉 Et immanquablement dans mon cœur !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.