Commémoration @8

11 novembreDans son discours du 11 Novembre, mon député et toujours maire a parlé de « guerre inutile ». Il venait pourtant de détailler tous les « bénéfices » que le Grand Capital avait su en tirer (il est un peu gauchiste, quand ça l’arrange). Et effectivement, une guerre ne peut pas être considérée comme « inutile » : chaque guerre permet aux belligérants et à leurs alliés industriels et financiers d’en tirer des bénéfices territoriaux, économiques, géostratégiques, voire sociaux ou culturels (comme l’émancipation des femmes qu’ont permises la mort et l’invalidité d’une bonne part des hommes actifs).
Le terme n’était donc pas approprié même si, chantant la Marseillaise devant le monument aux Morts, je sentais bien combien cette guerre, et toutes les autres, n’étaient pas acceptables. Nous avons cherché avec Sylvie L. un mot plus juste que « inutile » mais dans le même registre. Nous n’avons pas trouvé. Je viens de regarder les synonymes sur Antidote. Rien de bien signifiant. Je conclurai donc en disant que la guerre m’est inacceptable même si j’ai conscience de son utilité. Ou quelque chose comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.