Archives quotidiennes :

Soldes @7

Nuit du 4 août 1789 – Dessin de Monnet, gravé par Helman — Assemblée nationale

Un article de Que choisir sur les « Ventes privées de voyage » en ligne me rappelle que cela fait longtemps que je voulais faire un billet sur ces « Ventes privées » que j’exècre. Le verbe peut sembler un peu fort pour une simple opération commerciale, même si d’aucuns y laissent parfois la vie. Ce qui déclenche mon indignation, dans ces « ventes privées » c’est l’idée que l’échange commercial peut avoir ses privilégiés, comme s’il était un acte si magnifique, si important, qu’y accéder de manière privilégiée serait un honneur. Et, dans cette histoire, le privilège est accordé sur la fidélité commerciale (réelle et supposée).
Voilà ainsi atteint le paroxysme de la société de consommation, quand le commerçant fait croire à son client qu’il est un privilégié à consommer, qu’il est mieux traité que son voisin, parce qu’il a été choisi, parce que consommer est ce que l’on peut faire de plus valorisant, et qui donne du sens à la vie ! Je pourrais ici parodier le pasteur de l’Oratoire du Louvre et suggérer que l’on ne consomme pas pour donner du sens à la vie, mais que l’on consomme parce que notre vie a du sens… Ce n’est pas mal, finalement, comme idée.
Alors, même si l’on peut y faire des affaires, je ne mettrai jamais les pieds dans ces ventes pour privilégiés ! Et je publie ce billet un 4 août… Un minimum.