Décroissance @22

Comme je jette des objets encombrants, je compte les déposer dans la rue. Ils pourront être pris par ceux qui les trouvent à leur goût. Sinon, ils seront emportés par les services de la voirie. Il y a des amendes pour contrer les dépôts sauvages, mais je suis bien la procédure pour l’enlèvement des « encombrants ». Si quelqu’un récupère entre temps l’objet, tant mieux ! C’est du recyclage et une façon de participer à une démarche décroissante.
La ville organise un système de collecte pratique et plutôt efficace. Depuis quelques années, c’est aussi facile, car on peut déclarer en ligne le dépôt. Cette partie du site a été refaite, très bien. On peut préciser le type d’objet que l’on dépose et en quelle quantité. Il convient de noter un numéro pour signaler les objets préalablement déclarés.
À la toute fin, ce fameux numéro est donné en donnant comme indication : « Téléchargez et imprimez le n° de demande », avec un fichier qui ne comporte… que ce numéro ! Certes, il est de onze caractères, lettres et chiffres, mais il est possible à la majorité des gens (surtout ceux qui savent déjà utiliser une imprimante) de le recopier sur un papier libre. Cette option n’est que le second choix, avec la précision « Votre imprimante ne fonctionne plus ? c’est justement d’elle dont vous vous débarassez ? » (sic pour la coquille). Et si tout simplement on choisit de ne pas utiliser un appareil électrique avec des consommables ? Encore, une fois, je me sens un peu décalée. Qu’importe, je vais chercher un papier brouillon et un stylo.

2 réflexions sur « Décroissance @22 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.