Agit-prop’ @5

"Le serment du Jeu de Paume" de David

J’ai toujours pensé que Christine Boutin avait des convictions profondément chrétiennes (au sens noble du terme) et qu’elle s’opposait au « mariage pour tous » plus par foi que par homophobie. Je crains que ses récents débordements verbaux qui tendent à sacrifier la démocratie représentative et le fait que le Parlement est l’expression de la souveraineté nationale (article 3 de la Constitution) sur l’autel de sa petite lutte d’influence avec FB (vous savez, la dame dont je ne souhaite pas citer le nom) ne me fassent changer d’avis.
J’ai lu, je ne sais plus où, qu’en changeant d’égérie, la Manif pour tous s’était rendue plus médiatique. C’est incontestable. Mais comment Christine Boutin peut-elle accepter un tel désaveu, elle qui avait tout prédit au moment du vote de la loi instituant le Pacs ? Eh bien ! elle ne l’accepte pas, fait dans la surenchère, va au contact des CRS, renie cette République qui l’a faite femme politique pour tenter de se maintenir dans le champ des caméras.
La démarche est pitoyable. Et même si Christine Boutin n’est pas ma belle-sœur (que mon frère en soit gardé !), je me permets de l’inviter à revenir aux fondements de sa foi, et de ses engagements : l’amour et la bienveillance du Christ.
— Mais pour y revenir, il faudrait déjà qu’elle y ait été !
Oh Caddie ! Depuis quand tu fais des commentaires politiques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.