Décroissance @16

Vous prendrez bien encore une petite paire ?!L’autre jour, je vais chez l’opticien, car une branche de mes lunettes de soleil était cassée. La vendeuse me dit qu’elle va demander si ce modèle se fait toujours et donc si une pièce de rechange est disponible. Elle continue en précisant que mes dernières lunettes datant de l’an dernier, si j’ai toujours l’ordonnance de l’ophtalmologue, je peux en refaire une paire avant décembre prochain. Elle précise que les prescriptions sont valables trois ans et que ma mutuelle participe à une paire par an. Elle ajoute alors qu’il serait dommage de leur faire cadeau de cette participation, genre « ce serait gâcher ». Je n’ai pas répondu que c’est en suivant ce principe que l’on arrive à des primes d’assurance maladie plus élevées.
Plusieurs jours plus tard, j’ai récupéré les lunettes avec juste une branche neuve sans être de nouveau poussée à la consommation. Peut-être avait-elle vu que je ne partageais pas… ses vues.

5 réflexions sur « Décroissance @16 »

  1. Cécyle

    Quand on pense que l’on dit que les bigleux on la vue basse ! 😉 Le profit semble beaucoup plus altérer la vision… du monde !
    Vive la révolution prolétarienne !! (y a des matins, comme ça…)

    Répondre
  2. Isabelle Auteur de l’article

    Un opticien dans ma rue a franchit le pas en utilisant l’argument de la mutuelle en racolage publicitaire.

    Répondre
        1. Cécyle

          Je croyais avoir répondu, mon commentaire n’est pas passé…
          À la sécu et à la Direction des population. Ou envoyer la photo au Magazine de la Santé.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.