Bigleuse @18

Depuis mon travail sur Tu vois ce que je veux dire, j’écris toujours « déficience visuelle » « défiscience » avec un « s » surnuméraire, reprenant à chaque fois mon orthographe avec le correcteur, sans arriver à mémoriser que ce « s » n’y est pas. Cela fait donc plus de dix ans qu’elle dure, cette faute-là…
Et il y a quelques jours, j’ai pris conscience (avec un « s » !), sans pouvoir dire comment, que je mettais de la « science » dans ma déficience, comme s’il y avait une science dans ma manière de voir. C’est ainsi que j’ai interprété cette « bévue » (je laisse les lacaniens dire si c’est le bon mot… d’esprit !) mais il y a forcément d’autres lectures. On peut imaginer que le « s » a un sens propre, « s » de « Surmoi » (celui qui veille sur ma déficience visuelle), ou de « sujet », « supposé savoir », forcément ; ce qui ne donne pas le même résultat. Ce ne sont que des exemples. Isabelle me propose « un défi à la science » ; c’est joli, aussi ! Et l’on peut ainsi s’amuser à l’infini du langage, donc de l’inconscient. Qu’est-ce que c’est chouette !
Quoi qu’il en soi [j’avais oublié le « t », je laisse la coquille* ; trop jolie encore !], voilà une faute d’orthographe que je ne ferai plus… Peut-être.

* Coquille. Enveloppe qui protège ? J’ai décidément le Surmoi qui veille sévère ! Allez ! J’arrête de jouer… pour aujourd’hui.

2 réflexions sur « Bigleuse @18 »

  1. Michele Chazeuil

    « Une bévue », ein Versehen ? me souffle Penthésilée, c’est-à-dire une erreur liée à l’organe de la vue ? Cela me semble plutôt ein Verschreiben, c’est-à-dire une erreur liée à l’acte d’écrire, alors je dirais… un lapsus calami, oui, un lapsus calami.
    Quant à défiscience… à lire les travaux de François Vital-Durand : « Le cerveau au cœur de la vision » , il y a de la science dans ta déficience, c’est bien sûr.
    Et de trois — quelle dansité (oui, oui, avec un « a », pour reprendre une image de Lacan) dans ce billet — le « S », c’est pas rien ! J’y reviendrai peut-être, mais pas ce soir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.