Frayeur @2

Nous évoquions l’autre jour avec Isabelle de vive voix le massacre de Denver aux États-Unis qui faisait écho à celui, un an plus tôt, en Norvège, à Aurora, et plus près de nous à ceux de Merah. Je me demandais si ces tueries étaient plus nombreuses ou si nous en étions plus informés. Je n’ai pas la réponse à cette question… mais j’ai tout de même le sentiment que ces massacres sont nombreux, surtout ceux qui apparaissent « sans mobile », au sens où même si l’auteur a ses mobiles, nous avons peine à les considérer comme acceptables sans être capable, pour autant, de dire ce qui le serait plus.
Et en courant, quelques jours plus tard, j’ai repensé à cette chanson d’Henri Tachan que j’ai beaucoup entendue petite [S’il vous plaît, Sandrine, ne lisez pas les deux lignes qui suivent ! Vous allez me haïr et je ne voudrais pas.] : « La chasse, C’est le défoul’ment national, c’est le p’tit Vietnam des frustrés, La chasse, C’est la guéguerr’e permise aux hommes en temps de paix, De paix ?! »
Je ne me prononce pas sur les paroles de Tachan. Simplement, elles m’inspirent cette question : ces hommes qui prennent un fusil et « tirent dans le tas », ne sont-ils pas plus nombreux parce qu’ils n’ont pas de guerre où aller se défouler ? Ils pourraient être mercenaires, bien sûr, ou intégrer l’armée de leur pays. Il est toujours moyen de partir alors en « opérations ». Mais les critères de recrutement sont difficiles à remplir, surtout pour les soldats d’élite qui sont ceux qui vont prioritairement « au feu » dans les « guerres modernes »…
C’est juste une hypothèse… Car j’aimerais bien comprendre ce qui, peut-être, n’a pas d’explication. Qui sait ?

1 réflexion sur « Frayeur @2 »

  1. Cécyle Auteur de l’article

    Je ne sais pas si cela apportera de l’eau à mon moulin mais, nouvelle tuerie, tueur exclu de l’armée. Voici un article de Libé qui en dit plus.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.