Écrivaine @13

Pour m’endormir le soir, j’ai besoin de me raconter une histoire, avec de préférence un contenu érotique doublé d’un contexte politique (j’adore mêler les deux). Quand je tiens un bon scénario, je me le répète de soir en soir, j’en peaufine le déroulement et les répliques, et la concentration que cela réclame me fait m’endormir avant la fin ; ce qui me permet le soir suivant de recommencer.
Depuis quelques jours, je suis sur une nouvelle séquence et je cherche le prénom de celle que je vais rencontrer. Je ne prends jamais le prénom de quelqu’un que je connais car justement ces histoires doivent me sortir de ma vie.
Hier, je cherchais ce prénom et c’est « Zoé » qui est sorti de mon inconscient. « Zoé ? Mais ce serait de l’inceste ! », s’est écrié mon surmoi qui veille à la bonne tenue de mes romances fantasmées.
Serait-il donc incestueux pour un auteur de forniquer avec ses personnages ? J’adore l’idée !

2 réflexions sur « Écrivaine @13 »

  1. Michele Chazeuil

    Hier soir, j’étais aux Carmes, à la générale de « Six personnages en quête d’auteur » (Luigi Pirandello). Ces personnages pirandelliens sont à la recherche d’un auteur qui voudrait bien finir le travail commencé par un écrivain qui ne les a pas « terminés », et qui n’a donc pas fait aboutir le récit de leurs aventures fictionnelles… C’est Zoé qui te cherche !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.