Archives quotidiennes :

Sauna @13

Si je crois de plus en plus en l’amour comme « valeur d’existence », je m’interroge en parallèle sur la relation amoureuse, son sens, sa portée, son intérêt. Dit ainsi, cela sent le dépit à plein nez. En effet, je suis dépitée, par tous ces couples qui ne me font pas envie même si chacun des protagonistes est quelqu’un que j’aime, par toutes ces histoires gâchées souvent par enfantillage et lâcheté quand ce n’est pas, comble de fourberie, par peur d’aimer ou d’exister, par ces violences plus ou moins larvées qui font de la relation amoureuse un espace où la souffrance n’est jamais bien loin.
Je suis dépitée et un peu colère. Car au fond de moi, je sais que je ne suis pas exempte de ces travers, et je sens bien que j’aimerais, comme tout un chacun, rencontrer cette autre avec qui je… Avec qui je quoi ? Il est bien là, le point d’achoppement. Je ne regrette rien des histoires que j’ai vécues (à part la violence, bien sûr, qui me peine encore). J’aime aimer. J’aime la passion. J’aime le désir. Mais j’aime surtout ne pas souffrir et, dans ce que je vois autour de moi, rien ne m’indique que la relation amoureuse puisse être exempte de souffrance.
La vie aussi, évidemment. Mais quand la vie me fait mal, ce n’est pas au nom de l’amour ; et justement, l’amour alors est là pour m’apaiser. L’amour, cette lumière qui me fonde et me dit que je suis vivante, cette force de donner, d’être, d’exister. Oui, l’amour est un remède là où la relation amoureuse me semble être une illusion fondée sur des malentendus, celle d’une solitude qu’elle absorbe sans la résorber, celle où se vivrait le désir dans la chaleur d’un cocon dont au final les fils sont avant tout barbelés.
L’amour. J’ai envie aujourd’hui de le vivre avec mes amis et mon prochain. J’ai envie de ce partage. Mais, si un joli minois venait à solliciter mon désir et me proposer une relation amoureuse, rappelez-moi, s’il vous plaît, de fuir. Loin. Merci. Et si quelqu’une voudrait prétendre que j’ai tort, je lui répondrai « Qu’est-ce tu proposes ? »