Archives quotidiennes :

Miam ! @4

Toutes les médailles ont leur revers, c’est connu, et les progrès en matière d’accessibilité aussi. J’en veux pour preuve la fin d’une discrimination, que dis-je, d’une insupportable injustice !
Imaginez. Je sors du judo. Une incomparable odeur de frites trop-grasses-trop-salées et de steak trop-cuit-trop-gras-trop-salé recouvert de sauce trop-scurée me chatouille les narines… Eh bien non ! Je dois renoncer au fast-food : je ne peux pas en lire les menus, affichés, en petit, en haut, derrière le comptoir. J’ai eu beau inviter Isabelle à venir dîner dans un de ces lieux de perdition culinaire, rien n’y a fait et mon dernier B… M… date de… ? Je ne sais plus et m’en vais prendre mon métro, l’âme en peine, et y savourer mon sac congélation rempli de crudités à croquer (carotte, radis, concombre, endive, courgette) accompagnées d’une tortilla de légumes au gingembre de ma fabrication. Un quignon de pain. Une banane. Une crêpe de ma-Jeanine. La misère !
Mais cette période de disette, humiliante s’il en est, a enfin sa solution. Ici. Et je vais pouvoir manger trop-gras-trop-salé-trop-sucré à volonté, comme tout le monde. C’est-y pas chouette ?