Archives quotidiennes :

Écrivaine @6

J’ai déjà évoqué les incidences de mon métier sur ma vie sentimentale, notamment sur les liens qui peuvent être faits par mes futures et mes présentes entre mes pratiques (sous-entendu sexuelles) et celles de mes personnages.
Un stade a été franchi récemment : je me suis vu opposer, lors d’une courte relation qui m’a mise à la peine, mon « incapacité à aimer » et mon « culte des plans cul » sur l’argument du comportement de la narratrice de Mathilde, je l’ai rencontrée dans un train et de celle de Un roman d’amour enfin.
Et moi qui viens de rejoindre l’Observatoire de la liberté de création, liberté qui est si différente de la « liberté d’expression » parce que justement l’œuvre de création n’est pas là pour dire l’opinion de l’auteur mais est intrinsèquement l’expression d’un travail artistique qui interroge, questionne, change les perspectives… ! Devrai-je interdire à mes futures de me lire ? J’y songe.