Écrivaine @4

La vie d’écrivaine a aussi ses privilèges ; ma petite notoriété me permet d’aborder facilement les filles dans les bars ; et mon métier subit suffisamment de clichés positifs pour nourrir la conversation. Cela biaise aussi la rencontre tant Cécyle est en fin de compte bien moins intéressante que Cy Jung et tant mes interlocutrices investissent en Cy Jung des pratiques et des attitudes qui n’engagent en fait que les personnages de mes romans. De là à dire que ma vie sentimentale s’en ressent (au sens négatif du terme), il n’y a qu’un pas que je franchis volontiers.
Une amie avec qui je buvais un verre m’a suggéré de donner un autre métier que le mien ; j’y ai souvent pensé, espérant qu’au moins, ces rencontres-là ne seraient pas biaisées. La question est : quel métier donner ?
Il me faut quelque chose qui se pratique chez moi, que je connaisse un peu… Psy me va bien, mais je n’ai pas envie de rencontres en forme de thérapie, surtout gratuites ! J’ai proposé expert-comptable. L’amie qui m’accompagnait m’a indiqué que tous ceux qu’elle connaît sont ennuyeux et que je risquais de pâtir du cliché. J’en ai connu une qui ne l’était pas, comme dirait HdMonf ! Le hic, c’est que j’ai eu 2 en Comptabilité en première année de Droit. C’était donc perdu en matière de compétence minimale requise. Dans le métro, j’ai tourné l’affaire dans tous les sens… Et je suis retombée sur écrivaine.
Conclusion : toutes les suggestions sont les bienvenues !

1 réflexion sur « Écrivaine @4 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.