À table ! @2

Il était beau mon légionnaireRécemment, j’ai déjeuné avec des collègues d’un groupe de formateurs que je connais plus ou moins. Nous étions cinq femmes. L’une d’elles parle d’un de ses fils qui lui téléphone très souvent. Elle précise « Passez-moi l’expression, mais il m’appelle dès qu’il a un bouton sur la queue ». En revanche, son autre garçon la contacte beaucoup moins. Je dis en plaisantant, « Il a trouvé une infirmière », sans calcul, pour plaisanter dans un univers plutôt hétérosexuel.
Une des autres femmes, que je connais le mieux et que je sais sans ambigüité hétérosexuelle, dit alors « Ou un infirmier ! On s’en fout ». Ben, oui, je suis bien d’accord ! Je ne me cache pas de mon homosexualité et elles ont pu le comprendre. Toutefois, dans cette ambiance, spontanément, j’ai pris la référence habituelle, pensant aussi au rapport à la mère donc à une femme. Bref, personne n’a réagi négativement, y compris la maman du grand garçon avec des boutons mal placés. Bien plutôt, out le monde a espéré qu’il ait trouvé quelqu’un pour prendre soin de lui, quel que soit son genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.