Thalasso-« thérapie » @3

J’ai testé aussi la « Douche à jet ». Cela vous évoque quoi ?
Deux choses pour moi : les lances à eau des policiers pendant les manifestations et, j’ai envie d’ajouter « bien sûr », les camps de concentration où les nouveaux arrivants étaient passés au jet et au désinfectant alors que d’autres étaient punis en plein hiver par des jets d’eau glacée… N’oublions pas que ce n’était pas les seules « douches » mais ce n’est pas aujourd’hui mon sujet.
En entrant dans la pièce, plus longue que large, j’ai pensé aussi à ce film dont j’oublie toujours le nom dont le héros doit courir pour sauver sa peau. Je me suis déshabillée, suis allée au fond de la pièce, nue donc, avec mes lunettes de piscine sur le nez pour éviter que l’eau de mer ne me brûle les yeux.
Ça démarre. Je suis dos au jet. Je reviens à mon image de lance à eau. Elle ne tient plus, sans doute à cause de ma nudité. Celle des camps revient, aussi puissante que le jet qui, paraît-il, me « masse ». L’hydrothérapeute me dit de me retourner. Je lui fais face, paumes ouvertes (elle le commande ainsi). Auraient-ils été saufs à Mauthausen s’ils avaient eu des lunettes de piscine ?
Je ne veux pas être cynique. J’arrête là.

3 réflexions sur « Thalasso-« thérapie » @3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.