Manque @8

Cela devait arriver. Je suis rentrée du judo le jeudi 2 novembre, seule. Ce n’était bien sûr pas la première fois que je faisais ce trajet seule. C’était la . . .

Continuer la lecture. . .

Écrivaine @33

J’ai été privée de l’enterrement de ma-Jeanine, elle avait fait don de son corps à la science. Cela a été dur. Cela m’est si important de pouvoir . . .

Continuer la lecture. . .

Résistance @12

La mort de Daniel (ici et , entre autres) m’a mise face à une évidence : je ne veux pas mourir ! Jamais. Banale toute-puissance . . .

Continuer la lecture. . .

Annonces @20

Bon, ça suffit maintenant ! Y en a marre de ras le bol de ces a priori sur le couple ! — T’es sûre qu’ça’va, Cocotte ? Oui, Petit Koala, excuse-moi mais cela me . . .

Continuer la lecture. . .

Bigleuse @71

Camps victimesAvant même de visiter les camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, je savais la longue liste des catégories de personnes victimes . . .

Continuer la lecture. . .

Changement @17

MélanchonJe suis inquiète. La vie politique de notre pays, et notamment le jeu électoral, m’afflige, m’agace, m’ennuie. Mais que vais-je bien pouvoir voter aux présidentielles de 2017 ? Il n’y a pas un candidat potentiel « de gauche » (pauvres guillemets devenus . . .

Continuer la lecture. . .

Exposer @9

CampÀ chaque pas fait dans les camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, l’horreur s’ajoute à l’horreur. Sans répit. Il y a la voix du guide qui raconte l’histoire d’un ton neutre . . .

Continuer la lecture. . .

Charlie @11

Soupe au pistonEt voilà, il faut encore que je sauve les meubles alors que je suis en route pour la Suisse ! Heureusement, Petit Koala a tout pris en note sous . . .

Continuer la lecture. . .

Bateau @6

Bateau soleilAprès avoir pris réellement conscience que je m’étais trompée de vacances, et le retour approchant, une question m’a vite obsédée : qu’allais-je répondre à qui me demanderait « As-tu passé . . .

Continuer la lecture. . .

Kendo @18

KendoAu jujitsu, quand on porte un « atemi », soit un coup à une partie vitale de son adversaire, il convient de « pousser un cri » qui exprime l’énergie libérée, le « kiai ». Depuis . . .

Continuer la lecture. . .