Archives de catégorie : Voiture @

Voiture @19

Lors de ma grande randonnée de l’été, j’étais seule à un gîte dans une ferme. C’était celle où j’ai mangé la production des chèvres. J’étais encore à deux heures de marche quand j’ai essuyé la première (et dernière) pluie de mon séjour.
Sous mon coupe-vent, prête à affronter les éléments, j’ai emprunté le GR passant par un chemin aménagé pour l’installation du parc éolien que je longe. Un véhicule s’arrête. Le conducteur me propose de me déposer plus loin. Et me voilà accompagnée jusqu’à la porte de la ferme par un homme sympathique, venu pour des relevés sur les éoliennes, dont nous avons discuté. Il a même fait un petit détour sur son chemin de retour pour pouvoir me déposer.
Bien installée, au sec, j’ai pu profiter dans le village du soleil entre-temps revenu. Voilà une agréable rencontre.

Voiture @18

Métro, boulot, dodoNos tournois de judo sont toujours l’occasion d’un partage de sandwichs entre l’installation et la première pesée. Invariablement, la conversation s’oriente vers la circulation et le stationnement à Paris. Chacun (les femmes sont toujours étrangères à la conversation) y va de son commentaire, forcément négatif, sur les modifications des règles de circulation et de stationnement faites pour contrarier les automobilistes. J’avais essayé une fois de m’en mêler, tentant de défendre la lutte contre la pollution, le bruit, et pour la pacification de l’espace public. J’ai renoncé. Tout le monde est d’accord avec ça tant que cela ne porte pas atteinte à sa toute-puissance d’automobiliste, vous savez, ce truc étrange qui fait que les atteintes au Code de la route ne sont des délits et des actes dangereux que quand ce sont les autres qui les commettent.
Cette fois-là, un des débatteurs lance.
— Et quand tu n’as pas de transport, comment tu fais ?
Bonne question, si elle n’avait pas vocation à défendre l’usage massif des véhicules individuels à moteur. On pourrait en effet imaginer que la réponse pourrait être : on se mobilise pour qu’il y ait des transports. Il faut avoir l’imagination fertile pour cela. Je l’ai et rêve qu’un jour les usagers de la route se rebellent pour que se développent des transports en commun sur tout le territoire, rapides, propres, nombreux, pratiques et diversifiés afin de laisser leur voiture au garage.
Je rêve.

Voiture @17

Je ne suis vraiment pas très habituée à circuler en voiture. La dernière preuve : comme je cherchais dans la pochette d’un véhicule le bip d’ouverture de porte du parking, j’ai emprunté un boitier. Lorsque j’ai eu besoin d’ouvrir avec, ça n’a pas marché.
Quelqu’un m’a gentiment fait remarquer que j’avais en fait pris les clés de la voiture, un petit boîtier avec des pictogrammes pour ouvrir et fermer et une clé rétractable. Ah ! ben, oui, une fois que l’on me l’a dit, je me suis rappelé de la différence.

Voiture @16

Le nouveau ministre de la « transition écologique et solidaire » (je n’ai pas envie de citer son nom) annonce début juillet la fin du moteur à explosion pour les véhicules individuels en 2040. Ou un truc genre. Oui, juste un truc. Genre. Mais qu’est-ce qui me prend ? Ce n’est pas bien de vouloir supprimer les pots d’échappement ?
Évidemment oui. Par contre, ce qui est absurde, c’est de remplacer une sorte de voiture par une autre sorte, fut-elle moins polluante (cela n’atteint pas à l’environnement Fessenheim ? et Bure ? et Flamenville ?), déjà parce qu’il va falloir produire ces nouvelles voitures sans s’interroger sur les dégâts de la production de masse (dégâts environnementaux et sociaux) ; ensuite parce qu’il faut les « nourrir » en électricité ; enfin parce que le développement durable exige avant tout que l’on s’interroge sur l’organisation spatiale des activités humaines et sur nos modes de déplacement.
La mesure annoncée n’est donc qu’une mesure qui encourage une économie de la production au profit des capitalistes qui en détiennent l’appareil. Elle ne met rien en cause, n’inverse aucune tendance. Elle sera à terme sans effet sur le réchauffement climatique. Ce ministre n’est définitivement qu’un pantin médiatique dont la tête est aussi grosse que le portefeuille. Voilà. C’est dit.

Voiture @15

On nous dit combien Paris est une ville devenant hostile à la voiture et offerte aux cyclistes. Pourtant, mon expérience du vélo n’est pas tout à fait conforme.
Un exemple parmi d’autres est ce contresens cyclable du Marais : un caniveau où s’échoue le bitume de la chaussée automobile, avec nids de poule et flaques. Le VTT à Paris, c’est possible (même quand on ne veut pas) !

Voiture @14

PollutionLe 13 mai dernier, la Ville de Paris a annoncé des mesures de lutte contre la pollution atmosphérique. Il s’agit de limiter la circulation en journée les jours ouvrés aux véhicules mis en circulation avant le 1er juillet 1997 ; des véhicules de vingt ans donc, très polluants par nature. Aussitôt, une association notoire d’automobilistes a lancé une action collective contre la Ville pour demander une indemnisation estimée (par l’association) à 1,08 milliard d’euros (le calcul est ici).
— Et ta sœur !
Caddie, on ne parle pas comme ça en Hétéronomie ce d’autant qu’il est inévitable qu’une telle mesure mette beaucoup de personnes dans l’embarras. On compatit, donc, et on ne sort qu’ensuite le couteau d’exercice.
— Kiai !
Allons-y Caddie !
Je trouve cette réaction d’automobilistes tout à fait scandaleuse moi qui viens de me voir prescrire trois mois d’antihistaminique pour cause d’allergie avérée à la pollution. Ceux-là ne seront-ils pas les premiers à retourner devant un tribunal si l’un de leurs proches meurt d’une affection directement liée à la pollution, arguant cette fois-là que la Ville n’aurait rien fait ?
Cette action collective rend cette association coupable de mise en danger de la vie d’autrui, soit les vingt millions de Franciliens qui voient leur santé atteinte par les échappements automobiles. Et que l’on ne me dise pas qu’il manque de transports collectifs. Il en manque, c’est évident. Il manque aussi une politique volontaire de réorganisation spatiale des lieux d’activités pour limiter les transports. Mais je n’ai jamais vu ces citoyens pollueurs manifester pour exiger de ne pas être obligés de prendre leur voiture ! Tout ce qu’ils veulent, c’est garder leur Klaxon.
— Pouet pouet !

Voiture @13

Boers - Préfecture de policeL’autre soir, j’ai dû prendre un taxi après être sortie du travail après le dernier métro. Le chauffeur voulait tailler la bavette, pas moi. Au départ, il m’avait demandé si j’étais dans la restauration, j’ai juste répondu non. Il avait continué en me demande de choisir entre deux chemins possibles, mais je lui avais laissé le choix en ajoutant qu’à cette heure, ça roulait bien. Tout de suite, il a tenté de nouveau d’amorcer un échange, en suggérant que je connaissais bien la route. À ma réaction, plutôt son absence, il m’a laissée tranquille.
À l’arrivée, j’ai demandé une facture. Le chauffeur m’a rétorqué qu’il n’a plus de papiers pour en établir. Il a ajouté que je peux avoir une facturette en payant par CB. Je voulais payer en liquide. J’ai un peu râlé. Tout de suite, il m’a dit « Vous êtes de la police. » Même si j’ai répondu non, il l’a répété, persuadé de sa trouvaille, comme si un client ne pouvait marquer sa déconvenue à obtenir une facture contre le paiement d’une course. Pour lui signifier que je savais de quoi il parlait, j’ai lancé « Non, je ne suis pas boers. »
J’ai tout de même payé par CB pour avoir une trace afin de demander si possible le remboursement à mon employeur. Le chauffeur me montrait la facturette en me disant « Vous voyez, il y a un papier avec les informations. », comme si je ne connaissais pas la CB. Il est parti fâché. Tant mieux. Il m’a agacée à ne pas avoir de quoi établir une facture. À sa réaction, je pense que ce n’est pas conforme à la réglementation. Cela ne m’a heureusement pas empêchée de dormir, ouf.

Voiture @12

Tram 3a et 3bJe prends parfois le tram pour aller du nord de Paris au sud, ce qui nécessite un changement de ligne. Porte de Vincennes, la 3b et la 3a assurent une continuité, enfin, presque. Pour passer d’une ligne à l’autre, il faut traverser le cours de Vincennes, voie à plusieurs files. Mais en plus, il faut marcher plusieurs mètres pour aller jusqu’au feu tricolore, décalé par rapport aux arrêts, d’un côté comme de l’autre. Certains voyageurs n’hésitent pas à enjamber des grilles au bord de la voie pour traverser hors des passages réservés, pouvant se mettre en danger. Parfois, il est râlant de voir le tram en face et le rater à cause du détour à faire. Certes, installer le feu de façon plus pratique aurait sans doute induit des complications pour les voitures au carrefour le plus proche, mais c’est révélateur d’un choix que de ne pas privilégier les usagers des transports en commun en décalant le feu en défaveur des voitures et non des piétons, non ?

Voiture @11

ceinture-de-securite-pictoDurant mes dernières vacances, j’ai loué une voiture. Elle était neuve, cinquante kilomètres au compteur. À peine quelques minutes après avoir démarré, le voyant ceinture de sécurité restant allumé, un signal sonore perdure puis augmente, m’obligeant à m’arrêter. Je suis bien attachée pourtant. J’enlève et remets ma ceinture et tout rentre dans l’ordre. Le lendemain, rebelote : cette fois, c’est en sanglant la ceinture côté passager que j’arrive à régler le problème. Mon sac a été bien protégé durant le reste de la location.

Voiture @10

Boers - Préfecture de policeÀ la suite de mon passage devant la commission de discipline des taxis (si vous avez raté des épisodes, allez ), j’ai reçu comme convenu une information sur la suite donnée à ma plainte. L’adjointe au chef du bureau des taxis et transports publics m’a écrit : « Je vous informe que ce conducteur a fait l’objet d’une sanction administrative. En outre, votre plainte sera conservée dans son dossier professionnel. » Cela a servi que je ne désespère pas de l’administration pour contrer un détournement à profit personnel de l’argent de la collectivité. Continuons d’être vigilants pour défendre les valeurs de l’État dans ses missions de protection sociale.