Archives de catégorie : Toi @

Toi @2

J’ai passé un moment avec Sarah cet après-midi et nous avons parlé du soin que l’on porte à l’autre. De fil en aiguille, nous en sommes venues à remarquer qu’autour de nous, rares sont celles et ceux qui « spontanément » prennent soin des autres, en l’espèce de chacune de nous, et que nous avons développé un sens aigu du soin à l’autre et une forte exigence du soin à nous-mêmes, parce que nous en avons pour nous un besoin fondamental, « existentiel » si ce terme n’étant pas tant galvaudé.
Cela me renvoie à un billet d’Isabelle où elle parlait de l’expression « Prends soin de toi » (« Toi @1 »). Je crois que je partage son propos sur la nécessité de prendre soin de soi comme condition première à avoir « la vie belle ». Pour autant, quand on sait prendre soin de soi, il me paraît si important d’avoir autour de soi des gens qui prennent soin de nous ! Autrement dit, je ne conçois plus la vie sans autour de moi des gens, plus ou moins proches, qui prennent soin de l’autre, de moi. J’ai besoin de ça et, sans doute qu’il y a quelques années, j’aurais eu « honte » de le dire : n’ai-je pas écrit un jour « I can do it ! » pour résumer une partie de mon rapport au monde et aux autres ?
Est-ce l’âge, l’apprentissage de l’humilité, un peu la fatigue de toujours lutter… ? Je ne sais pas. Mais c’est ainsi. Je place désormais comme exigence que l’autre prenne soin de moi, sans honte, sans peur de m’y perdre même, et s’occupe de mon confort, de mon bien-être, me parle avec bienveillance, me tende la main si nécessaire, … Est-ce à dire que j’aurais renoncé à ma sacro-sainte autonomie ? Il ne faut rien exagérer !

Toi @1

Echarpe1« Prends soin de toi ». J’aime utiliser cette expression dans les méls et courriers que je peux écrire à des gens que j’apprécie. Cette formule est pourtant étonnante : elle ne signifie pas que je prends soin de l’autre, sans doute parce que je ne peux a priori pas le faire concrètement, mais en demandant à l’autre de le faire, je souligne combien cela compte pour moi.
Elle renvoie à ce que j’espère de l’autre, en évoquant une réalité concrète et des actions, des façons d’être, des attitudes… (bien se nourrir, se reposer, se couvrir pour se protéger du froid et de l’humidité, se faire du bien pour garder le moral…) tout en n’étant de ma part qu’une expression verbale puisque je charge l’autre d’agir. Je crois que ces mots recèlent pour moi un essentiel : le soin de soi est ce qui est le plus lié à la vie telle je l’espère pour moi comme pour l’autre (agréable, sereine, équilibrée), mais je lui en laisse les modalités selon ses propres choix et façons de l’envisager. Cette expression est banale, pourtant elle exprime beaucoup pour moi.  Cher lecteur attentif à ce blog : prends soin de toi.