Extravagance parisienne @49

– Pourquoiiiiiiii dans un salooooon ? – D’quoi tu parles copain ? – Il p*aaaaaaa*rle de la venue des copa*iiiiii*nes et des copa*iiiiiii*ns à Paris. Pourquo*iiiiii* pas dans un ch*aaaaaaa*mp ou un pr*ééééééé* ? – Ah ouais, le Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @48

Ma nouvelle coupeCherchant un coiffeur dans mon quartier, je me retrouve à errer jusqu’à tomber sur un salon branchouille. J’y accepte un rendez-vous plus d’une heure plus tard pour être sûre . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @47

Avec la chute des températures fin octobre, je me suis inquiétée pour Patton. L’appartement est passé de 20,5° à 18,1° en quarante-huit heures. Il devait en être de même pour . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @46

Oh ! du rose dans un monde de brutes ? Qu’est-ce donc ? Une bétonnière… Une bétonnière rose, de quoi traumatiser les ardents défenseurs des couleurs genrées ou de fournir un titre de roman . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @45

L’autre jour, une bizarrerie a attiré mon attention à l’entrée d’un supermarché d’une grande chaîne de distribution. J’ai regardé plusieurs fois, je ne m’étais pas trompée. L’entrée sur la rue donne . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @44

Cet été, Aides a lancé une campagne de prévention sur la Prep, traitement préventif du VIH, avec des affiches dans le métro. Un des slogans était « Propagez . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @43

L’image des transports en commun la plus courante à Paris, c’est un métro avec des rames bondées, des couloirs malodorants, des usagers agressifs, des retards constants (problèmes techniques, pannes, personnes sur . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @42

Dans une rue pas loin de chez moi, se trouve un magasin dont j’abhorre le principe même. Son enseigne s’appelle « Une fois » avec ne sous-titre « L’art du jetable ». On . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @41

Mon travail actuel consiste notamment à lutter contre les saletés diverses qui encombrent l’espace public. Dans la lignée de mon travail précédent, j’aime le street art. Récemment, une occupation d’espace m’a . . .

Continuer la lecture. . .

Extravagance parisienne @40

La vidéosurveillance (rebaptisée par communication politique vidéoprotection) est de plus en plus fréquente. Parfois, elle se niche dans des endroits inattendus. Ainsi, dans un salon de coiffure qui affiche l’information dans une optique commerciale et non seulement dans le . . .

Continuer la lecture. . .