Bonheur @38

Un billet à écrire, pas beaucoup de temps et pas d’inspiration ? Une seule solution : mon fraisier sauteur ! (ici) Alors que l’automne approche, il . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @37

Lors de la semaine de concours de la grande école, j’ai reçu des soutiens d’amis. Trois personnes notamment m’ont écrit tous les jours. Le vendredi après la . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @36

Au JT ce mercredi 3 juillet midi, j’ai entendu : « La justice se demande si Raymond Barre n’aurait pas dissimulé de son vivant de l’argent en Suisse ». Ils . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @35

Il y a trois ans, j’ai acheté deux grandes plantes dans une échoppe du Marché aux fleurs. Au moment de partir, le tenancier m’offre un pot avec un petit fraisier . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @34

Colette Magny est de retour ! Quelle bonne surprise que d’entendre ce nom régulièrement depuis quelque temps. Bien avant son décès en 1997, elle avait déjà disparu des ondes et a . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @33

À l’occasion d’une de mes activités militantes, j’ai eu l’émotion de rencontrer une très très grande dame dont je tairai le nom, la réunion où je l’ai rencontrée étant confidentielle. Grâce . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @32

— Ouuuuuuuh là là ! La foooooolie foooooot ! — Tu l’as dit Petit Mouton, ça swingue en Hétéronomie. — C’est fo*uuuuuu* !!! Surto*uuuuuu*t Petit Scarabée. Et en bl*aaaaaaaa*nc ! — C’était . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @31

— Youp*iiiiii*! C’est la nouvell*eeeeeee* ann*ééééé*e ! — Faut qu’on change quelque chose ? — Non, on garde l’tout, l’amour et l’fooooooot mais on ajoute une louche d’bonheur. — Un nouveauuuuuuu bonheuuuuuuuur ? — . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @30

Il y a une dizaine d’années, le hall de notre immeuble était occupé de manière sonore et agressive (parfois violente) par des jeunes gens s’adonnant au trafic de drogue. Nous avons . . .

Continuer la lecture. . .

Bonheur @29

Vermeer LouvreJe reconnais que rentrer dans les expositions Vermeer et Valention de Boulogne sans attendre plus de vingt secondes et, surtout ! repartir par le tube, le fameux . . .

Continuer la lecture. . .