Caviardage @13

Mon passeportÀ deux reprises la même semaine, je me suis retrouvée, lors de ma permanence pour le médiateur de la Ville de Paris, face à des femmes dont le prénom et son usage dans leur adresse mail différaient d’un « e » et d’un « a ». Les deux fois, je m’en suis inquiétée, craignant avoir mal retranscrit leur adresse mail. Les deux fois, elles m’ont expliqué qu’il n’en était rien, qu’elles utilisaient leur prénom de naissance dans leur mail mais m’avaient donné en prénom celui établi par l’état civil, la première lors d’une naturalisation, l’autre lors de l’établissement de l’acte de naissance.
C’est ainsi que Hayet était devenue Hayat et Hela, Hala. On ne peut pas dire que ce soit des prénoms difficiles à écrire et, quand on les prononce, on entend bien la différence. J’ai indiqué à ces deux femmes que la modification du prénom, surtout s’il s’agissait de corriger une erreur, n’était pas très compliquée sous réserve de toutes les démarches que cela entraînait ensuite pour faire correspondre tous les documents administratifs. Les deux ont soupiré et moi, cela m’a rappelé ce colis que j’ai peiné à récupérer car mon prénom d’état civil n’est pas mon prénom d’usage.
Quant à la fâcherie des services d’état civil avec les « a » et les « e », je n’ai jamais entendu dire qu’ils écrivaient « Leuranca » ou « Chentel ». Vous avez dit racisme (sous-entendu institutionnel) ? Vous avez vraiment l’esprit tordu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.