Féminité @10

Je rentre de chez le kiné et croise un de mes voisins avec qui j’ai des relations de mutuelle bienveillance. En plus de se dire bonjour, on se demande si cela va avec un intérêt réel. Notre lien s’est noué au fil du temps à travers mon activité sportive : ce voisin, qui n’a plus les moyens physiques de pratiquer m’encourage toujours et nous échangeons sur nos aptitudes respectives.
Il a été un de mes soutiens quand je me suis cassé la cheville, encourageant toujours mes progrès, me donnant quelques conseils, attentifs à mes progrès. Je sors ce matin-là de l’ascenseur ; il arrive du fond du couloir, accélérant le pas pour que la cabine ne reparte pas sans lui. Dehors, il pleut à seaux.
— Bonjour, Cécyle, ça va ?
— Oui, très bien ! Attention dehors, ça mouille !
— Ah ! Ça va bien alors…
Et l’ascenseur l’emporte pendant que j’éclate de rire, convaincue qu’il a mal entendu ma réponse mais que le résultat est détonnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.