Bonheur @49

Lors du premier confinement, j’ai beaucoup lu au début puis je n’y suis plus arrivée. Pendant des mois, j’avais même du mal à me concentrer et à terminer un court article. Si je n’arrive pas encore facilement à finir un magazine, en ce mois de mars, j’ai retrouvé l’envie, la concentration, l’attention, mais aussi la décontraction me permettant de profiter d’un roman. J’ai pu en lire plusieurs à la suite, avec satisfaction et soulagement, la lecture me semblant un bon indicateur de mon état psychologique. Je savoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.