Archives quotidiennes :

Objectivement @56

J’ai eu l’occasion, à deux reprises en six mois, de confier à Apple des téléphones pour un changement de batterie : le premier, Petit 6, suite à une intervention mal faite par un « réparateur agréé » que j’ai dans le nez depuis ; le second, Petit 7, parce que la durée normale de vie d’une batterie était arrivée.
La première fois, j’avais été bluffée par la rapidité avec laquelle Petit 6 m’était revenu dans un relais colis après que je l’aie déposé à l’Apple store des Champs-Élysées ; la seconde, c’était il y a quelques semaines ; j’ai tout fait par correspondance : dépôt et retrait en relais colis. L’aller et le retour, réparation comprise a pris une semaine chrono ; c’est d’autant plus méritant que Petit 7 est allé jusqu’en République tchèque pour retrouver une batterie neuve.
La lecture de son voyage retour m’a laissée pantoise : pris en charge à l’aéroport d’Ostrava à 18:05, il a embarqué à 19:32 pour Leipzig où il a atterri à 2:38 avant de reprendre un vol pour Orly après une courte nuit à 4:13 et se poser à 6:06. Il y a un peu traîné avant d’arriver dans le 14e en fin de matinée (des bouchons sur le périf, sans doute). Quand je l’ai pris en charge, il avait l’air en forme et était tout content de se préparer à embarquer dans le sac à main de Sarah, qui l’a recueilli. Pour un téléphone qui n’avait connu que des poches de parka-butch, c’était un événement !
Blague à part, je m’interroge : aussi extraordinaires que sont ce beau voyage et la qualité de la prise en charge, était-il vraiment besoin qu’il traverse l’Europe ? L’Apple store des Champs est effectivement fermé ; mais ses réparateurs maison sont-ils eux aussi partis en République tchèque ? Apple est une grande actrice de la mondialisation autant que je n’ai pas à me plaindre de ses services ; si sa stratégie était plus locale, au moins dans la maintenance, je préfèrerais. Vraiment.