Réclamation @82

En mai dernier, je vous indiquais que EDF me réclamait 2 000 kW/h d’électricité, moi qui n’en consomme pas 1 000 par an. Mes échanges avec le service commercial ont duré jusqu’en juillet à grands coups de factures, contre factures, prélèvements indus, etc. Ma réclamation finale n’ayant pas résolu notre différend (le montant de ma consommation réelle a été rectifié mais sans grande clarté ni respect du droit), j’ai décidé de saisir le médiateur de l’énergie.
Une procédure contradictoire en ligne a eu lieu, chacun avançant ses arguments. Aujourd’hui, le médiateur m’a fait une proposition de conclusions qui comporte une indemnisation financière de la part d’EDF mais aussi de Enedis à l’origine du différend. J’ai refusé ces indemnisations, d’un montant dérisoire, considérant que la reconnaissance des fautes commises m’est plus importante. J’avais déjà renvoyé un chèque à EDF en juillet qui m’avait directement indemnisée sur mon compte ; ils l’ont encaissé et ont de nouveau fait un virement, que je ne peux contester. Il faudra que je me penche un jour sur cette question.
Ceci étant, la conclusion du médiateur de l’énergie n’est pas encore définitive mais j’ai reçu une lettre chèque de Enedis. J’en trouve les intitulés très drôles. Il est écrit « En règlement des créances détaillées ci-dessous, veuillez trouver un chèque à l’ordre de madame… » Et quand je regarde le libellé, il y a trois informations que je masque pour préserver mes données personnelles et l’anonymat de l’agent Enedis mentionné ; ce sont un numéro de référence, un nom avec un tel qui n’y est pas, et le numéro de mon point de livraison (celui de mon compteur).
Drôle de détails d’une créance, aussi abscons et opaque que le fonctionnement de ces fournisseurs d’énergie que j’invite chacun à surveiller de près (relever du compteur, facturation, etc.)

 

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>