Extravagance parisienne @60

Je lis dans Que choisir de mai 2020 (je suis un peu en retard) la question d’un client qui, ayant renversé un pot de peinture dans un magasin, se voit contrait de le rembourser. C’est légal dit l’association de consommateurs, art 1240 du Code civil. Bigre.
L’autre jour, dans l’un de nos magasins, Caddie cherchait un tube de dentifrice. Les prix sont affichés en haut des produits, sur le mur pour ceux de la dernière étagère. Le dentifrice était là. Les boîtes dissimulaient le prix. Pour aider Caddie (il reste petit de taille), j’ai donc poussé une boîte de la main droite pendant que Petit 6 jouait de la loupe (on est très au point tous les trois).
Et là, j’entends un bruit de choses qui tombent, un cri, suivi d’une succession de récriminations. Je comprends très vite que la boîte que j’ai poussée, par effet domino, a déplacé une boîte de brosses à dents et une autre de dentifrice pour enfant en bout de rayon qui ont atterri sur une dame qui était à une caisse automatique séparée du rayon par un présentoir en carton de crèmes solaires.
Caddie rigolait (il milite contre les caisses automatiques) ; Petit 6 était gêné, tout de même ; et moi, après avoir entendu la dame dire à qui lui demandait qu’elle n’est pas blessée mais que c’est quand même n’importe quoi ce magasin, j’ai embarqué mes deux compères comme si de rien n’était. C’est quel article du Code si le dentifrice avait blessé cette dame ? Je ne préfère pas savoir.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>