Forêt @11

Suite à mon billet de la semaine dernière à propos de mon jardin suspendu, vous êtes des milliers à m’avoir écrit. Des mots éplorés, de la détresse face à l’incertitude, des angoisses plus ou moins intériorisées… Bref, des cris et des pleurs : mais qu’est devenu mon fraisier ?
Alors qu’il était plutôt sur une pente descendante et que la perspective de le déplacer à cause des travaux à venir, j’ai pris la décision de le l’émanciper et de le planter dans l’un des bacs à plantes installés dans le quartier de l’horloge. Le voici donc parti vivre sa vie dans le grand monde. Tout est bien qui finit bien donc.

Les épisodes précédents sont à retrouver via ce lien.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>